Togo-Nathaniel Olympio : “Il faut maintenant ouvrir les frontières terrestres”

Nathaniel Olympio réclame l’ouverture des frontières terrestres. Dans un post en date de ce lundi 29 novembre 2021, le leader du Parti des Togolais estime qu’avec l’impact létal de la pandémie qui est relativement modéré au Togo, le pays doit ouvrir ses frontières après 18 mois de fermeture. Car selon lui, cette situation fait obstacle à la libre circulation des personnes et des biens.

Togo : Il faut maintenant ouvrir les frontières terrestres

Fermées depuis avril 2020, les frontières terrestres du Togo le sont toujours, dix-huit mois plus tard. Cette fermeture constitue un obstacle majeur à la libre circulation des personnes et des biens. La conséquence directe pour la population est l’augmentation sévère du prix des produits de première nécessité et la privation des familles de se rendre visitent.

Cette décision extrême de fermer les frontières est prise dès le début de la crise pour lutter contre la pandémie de la Covid-19, le virus était alors méconnu et très redouté. On constate au final que l’impact létal de la pandémie reste relativement modéré au Togo. 243 décès après 18 mois. Les Togolais suivent largement les mesures barrières et la vaccination progresse.

Face à cette situation, on observe que les pays de la sous-région qui n’ont pas fermé leurs frontières terrestres ne présentent pas une situation pandémique très différente de celle du Togo.

Au moment où les fêtes de fin d’année avancent à grands pas, il est temps que le gouvernement lève les mesures de fermeture de frontières terrestres, en mettant en place un renforcement des contrôles sanitaires, à l’exemple des frontières aériennes. La population en tirera un bénéfice certain et la situation pandémique ne se dégradera pas outre mesure.

Gamesu

Nathaniel Olympio

Président du Parti des Togolais

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.