TOGO : Mise au point du Procureur de la République

Suite à la tournure que prend l’évolution de l’affaire de l’agression du confrère Robert Kossi AVOTOR (Journaliste au Bimensuel « L’ALTERNATIVE »), le Procureur de la République fait une mise au point pour recadrer le débat.

Selon un communiqué en date du 22 février 2017, le Procureur de la République dit constater des manœuvres visant à distraire l’opinion nationale voire internationale, et à jeter un discrédit sur l’institution judiciaire. En effet, précise le communiqué, « depuis quelques jours, une partie des médias privés, pour des raisons inavouées, se livrent à une désinformation relative au traitement réservé par le Procureur de la République suite à la plainte déposée par le journaliste Robert Kossi AVOTOR. Il a été en effet rapporté que le Procureur de la République a refusé de recevoir la plainte du journaliste et chassé celui-ci de son bureau ».

Cependant, à en croire le Parquet de Lomé, les faits se sont produits autrement ; un tableau que présente le Procureur de la République sous trois aspects.

D’abord, « le nommé Robert Kossi AVOTOR s’est présenté au 4ème Substitut du Procureur le 08 février 2017, à qui il a déclaré oralement porter plainte contre les éléments de la Gendarmerie pour des faits de voie de fait sur sa personne. Ce magistrat lui a indiqué de saisir le Parquet par une plainte écrite. Dans la même journée, le plaignant est revenu avec cette plainte manuscrite sur laquelle ne figuraient pas ses contacts téléphoniques. Le Substitut lui recommanda de compléter les informations manquantes et de la déposer ensuite au Secrétariat Général du Parquet où sont centralisées toutes les plaintes. Ce n’est que le 10 février 2017, que cette plainte, cette fois-ci tapuscrit a été déposée et enregistrée sur le numéro 01178 », souligne le communiqué.

Ensuite, le Procureur de la République poursuit que « contrairement aux différents propos partagés sur réseaux sociaux et publications de la presse, le Parquet a bien reçu la plainte du sieur Robert Kossi AVOTOR et n’a jamais chassé celui-ci qui du reste, ne s’est ni personnellement présenté devant le Procureur de la République, encore moins traiter avec ce dernier ».

Enfin, la troisième partie de la mise au point du Parquet de Lomé révèle que c’est « dans la journée du 20 février 2017, donnant suite aux différentes plaintes enregistrés durant la semaine du 10 au 17 février 2017, et au regard de la nature des faits rapportés, le Procureur de la République a ouvert une enquête aux fins de vérification des allégations du nommé Robert Kossi AVOTOR. Le résultat de l’enquête est attendu ».

Le communiqué chute en invitant les uns et les autres à plus de responsabilité dans le traitement des informations au risque de tomber sous le coup de l’article 497 du nouveau Code Pénal, stipulant que les diffuseurs de fausses nouvelles de nature à troubler l’ordre public et la paix sociale pourraient faire l’objet de poursuite judiciaire.

T228

Togosite.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.