Togo – Maxime DOMEGNI : « Le terrain du journaliste d’investigation et de data journalisme… est encore presque vierge »

Il a occupé le poste de Rédacteur en chef au bihebdomadaire togolais d’investigation L’Alternative. Il a rejoint la Rédaction de BBC Afrique à Dakar il n’y a pas très longtemps. Aujourd’hui, Maxime DOMEGNI, puisque c’est de lui qu’il s’agit, occupe un nouveau poste sur le plan international. Il est représentant en Afrique Francophone du Global Investigative Journalisme Network (GIJN). Il nous parle de ses expériences.

Bonjour Maxime Domegni. Tu es passé par L’Alternative, la BBC et récemment tu as accédé à de nouvelles responsabilités à la GIJN, comme responsable Afrique Francophone. En quoi consiste ton nouveau job ?

Effectivement depuis le mois de septembre, je suis devenu ce qu’on appelle « Regional Editor » pour l’Afrique Francophone à GIJN. Tout ça peut paraître barbare. Je vous explique. GIJN, c’est une plateforme mondiale des réseaux de journalisme d’investigation et de data journalisme. Le nom original en anglais donne « Global Investigative Journalisme Network ».

Nous avons 184 organisations membres situées dans 77 pays. La mission du GIJN est de diffuser et de renforcer un journalisme d’investigation et le data journalisme de qualité dans le monde entier. Du coup, nous soutenons la création des r-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.