Togo, Mauvaises nouvelles pour Kpatcha Gnassingbé et coaccusés : Le Cdt Atti évacué à Lomé, le Capt Dontéma agressé dans sa cellule…

Les mauvaises nouvelles s’enchainent pour Kpatcha Gnassingbé et coaccusés arrêtés et incarcérés depuis 12 ans dans l’affaire dite de tentative d’atteinte à la sûreté de l’Etat. Justement nous évoquions mardi le cas de l’ancien ministre de la Défense Kpatcha Gnassingbé qui n’est, pas au mieux de sa forme depuis des années, Il avait été à maintes reprises évacué au pavillon militaire du centre hospitalier universitaire de Lomé pour des problèmes d’embolie pulmonaire, de diabète, de tension artérielle, etc.

Depuis 2016, il est gravement atteint d’un ulcère veineux au pied. Nous alertions dans notre parution n°3387 du 18 mai 2021 qu’il risquait une amputation s’il n’est pas évacué pour recevoir des soins appropriés. Une plaie apparue à la jambe dans des conditions obscures depuis des années risque de le voir amputé, faute’ d’une évacuation. 5 ans de calvaire, 5 ans que le médecin personnel de l’ancien ministre de la Défense sup1p polir qu’il puisse bénéficier de soins idoines. , ans de silence et de dilatoire et depuis 5 ans, le frère de Faure Gnassingbé meurt à petit feu. Est-ce prémédité? », nous sommes nous interrogés.

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, nous apprenons que le compagnon d’infortune de Kpatcha Gnassingbé, le Commandant Abi Atti détenu à la prison d’Atakpamé toujours dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat a été évacué hier jeudi 20 mai au pavillon militaire du CHU Sylvanus Olympio à Lomé. «Le Commandant Atti a été évacué ce matin à Lomé avec des risques élevés de faire un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque », a confié une source.

Kpatcha et ses coaccusés seraient tous en très petite forme dans leurs lieux de détention. D’autant plus que c’est depuis 12 ans qu’ils subissent les rigueurs de la vie carcérale. Au regard des conditions de détention austères dans notre pays où les droits des détenus ne sont guère respectés, il y a de quoi que leur état de santé prenne un coup. Il y a deux mois, le Capitaine Dontéma, pensionnaire de. la prison civile de Sokodé avait souffert d’une embolie pulmonaire, selon ce que nous avons appris. Mais il n’était pas au bout de ses peines. Certaines sources indiquent qu’il avait été agressé il y a quelques jours par d’autres prisonniers et que l’affaire serait portée devant le procureur de la République près le tribunal de Sokodé.

Pour rappel, Kpatcha Gnassingbè et ses codétenus avaient été arrêtés en 2009, accusés de préparer un coup d’Etat contre Faure Gnassingbé. A la suite d’un procès expéditif mené au palais de justice en’2011, ils ont été condamnés à 20 ans de réclusion criminelle. La Cour de Justice de la CEDEAO et le groupe de travail de l’ONU ont jugé le procès inéquitable et la détention de Kpatcha et ses camardes, arbitraire et sans base légale. Les deux juridictions avaient exigé libération, mais l’Etat togolais s’y est catégoriquement Opposé.

M.A.

Source : Liberté N°3390 du Vendredi 21 Mai 2021

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.