Togo-Matricide dans les Savanes : La version de la Gendarmerie

Ce 25 mars, à Namboussou Barkoissi, dans la région des Savanes, une femme, selon la Brigade territoriale de la localité, a “décapité de sang-froid sa propre mère après l’avoir tuée de coup de bâton”.

L’auteur de l’acte ignioble a pour nom Kolani Modogue Bindjodone. Selon les informations officielles, elle ne s’est pas gênée pour d’abord tuer sa propre mère, la nommée Kokoni Kondite, âgée de 76 ans, avant de décapiter son corps ensuite.

« Le corps décapité de Mme Kokoni Kondite a été retrouvé dans un sac et la tête dans un autre. Un coupe-coupe avec des traces de sang a été aussi retrouvé dans la cour de la maison. Immédiatement, une enquête a été ouverte après avoir informé le Procureur de la République, près le Tribunal de 1re Classe, de 3e instance à Mango. Après investigations, nous avons pu mettre la main quelques jours plus tard sur Mme Kolani Modogue Bindjodone, une femme âgée de 35 ans, fille de la victime », explique le chef d’escadron TCHEOUAFEI Birénam, Commandant du groupement de Gendarmerie de la Région des Savanes.

L’accusée a reconnu les faits. « Elle explique ce crime par le fait que, quelques heures avant son forfait, elle a eu une dispute avec sa mère qui avait refusé de lui servir à manger. Énervée, elle se saisit d’un bâton avec lequel elle assommé sa mère avant de la décapiter. Pour couvrir son forfait, elle emballe le corps dans un sac et la tête dans un autre qu’elle a déposé dans un coin de la case », poursuit Commandant du groupement de Gendarmerie de la Région des Savanes.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.