Togo / ‘Mardi gras’ : que comprendre de cette tradition catholique ?


Les fidèles catholiques observent ce mardi 25 février, le ‘mardi gras’, une journée qui marque la fin de la « semaine des sept jours gras ». C’est une période au cours de laquelle l’on mange gras, en prélude au temps de jeûne qui suivra.

En effet, selon le calendrier grégorien, le mardi gras est calculé par rapport à la fête de Pâques et tombe tous les mardis entre le 3 février et le 9 mars, spécialement à la veille du « mercredi des cendres. »

Les cendres marquent le début du carême, qui dure 47 jours avant Pâques au lieu de 40 comme nous le savons.

Le mardi-Gras célébré ce 25 février 2020, est le lieu de faire bonne chair une bonne fois avant d’entrer dans la période « maigre. » Durant le temps de carême, il est recommandé de manger « maigre », donc, pas de viande.

Le repas traditionnel du Mardi-Gras reste les crêpes et les beignets. Ce sont des aliments gras, bref toutes les bonnes choses, qu’on ne doit plus consommer durant le carême.

Le mardi-Gras est associé à un carnaval, « carne levare » en latin, qui veut dire « enlever la chair » (concrètement supprimer toute la période du carême la viande ou autrement dit, le « gras ».)

La façon de célébrer ce jour varie suivant les traditions.

A Dunkerque, par exemple, les dimanche, lundi et mardi gras sont baptisés « les trois joyeuses » et durant ces jours, toute la ville défile costumée pour le carnaval.

Ailleurs, on l’appelle “Pancake Tuesday7” et plusieurs églises offrent des petits déjeuners ou dîners de pancakes, en sollicitant parfois des contributions caritatives.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.