Togo : Marches du PNP réprimées dans le sang. Le criminel Yark Damehane et sa milice tuent et blessent des manifestants.

926

La manifestation pacifique de rue organisé par le Parti National Panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam ce samedi 19 août 2017 pour exiger le « retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora » a été brutalement réprimée.

Oui, le ministre de l’insécurité, le taliban Yark Damehane a effectivement mis ses menaces à exécution, toute honte bue. Au moins 5 manifestants auraient tués et plusieurs blessés.

Lomé : Au moins 1 mort

Les manifestants arrivant sous le pont d’Agoènyivé, le lieu du rassemblement et de départ de cette marche, ont accueilli avec tirs des grenades lacrymogènes et des puissants jets d’eau par la milices de Yark Damehane. On déplore un mort au carrefour Bodjona, fin pavées Adioadin, Hôtel.

Sokodé : Au moins 5 morts

C’est Sokodé qui a payé le plus lourd tribu. La sauvagerie des forces de répression du régime Faure Ganssingbé / RPT-UNIR dans toute sa splendeur aurait fait d’au moins un mort (5 selon d’autres sources non confirmées) parmi les manifestants. Pourtant ce n’est qu’une marche pacifique.

Les manifestants avaient même maîtrisé 6 militaires bérets rouges dans le quartier Barrière. Mais au lieu de les bastonner ou les brutaliser par vengeance, ils ont retourné sans égratignures à ces militaires à leurs supérieurs hiérarchiques….

Bafilo, Kara, Dapaong, etc..

Des manifestants ont été accueillis, comme à Lomé, par des bâtons et de tirs de gaz lacrymogènes

Gabon : Arrestation du responsable du PNP

Le responsable du PNP au Gabon aurait été arrêté par la police devant l’ambassade du Togo à Libreville.

Dans les lieux de la diaspora, tout semble se dérouler sans anicroches.

Berlin

Faure Gnassingbé, à son habitude, à l’extérieur du pays pendant que la violence s’abat sur les manifestants pacifiques

Après avoir pris part à la cérémonie d’investiture de Paul Kagamé ce vendredi, il était prévu que Faure Essozimna Gnassingbé regagne Lomé hier tard dans la soirée. Mais, compte tenue de la situation au Togo et n’étant pas sûr de l’issue de la marche des partisans du PNP et sympathisants, depuis ce matin, Faure Gnassingbé s’est constitué exilé volontaire à Kigali en attendant la suite des marches d’envergure qui ont commencé ce 19 août ds les principales villes du Togo et ds le monde.

A suivre…

Sources :   Divers

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here