Togo: Manif de l’opposition, Lomé partagée entre mobilisation et interdiction

134

Des policiers à Lomé

Mercredi 11 Avril 2018 – La journée de ce mercredi prévue par la coalition de l’opposition togolaise pour démarrer ses manifestations de trois jours s’est levée et se poursuit d’une manière un peu particulière à Lomé et dans certaines villes de l’intérieur du pays sur fond de jet de gaz lacrymogènes.

En effet comme contesté par KOACI en fin de matinée dans certains quartiers à Lomé comme le rond-point de Be-Gakpoto, Adewi et Attikoumé, des points censés être des lieux de rassemblement, on note la présence des agents des forces de sécurité qui sont postés dans des environs immédiats ou qui font la ronde à bord des véhicules dans les rues.

Les premières tentatives de sortie de certains leaders de l’opposition, comme celle intervenue à Sancta Maria à la plage de Lomé vers la ville, sont empêchées par des agents de sécurité qui visiblement essaient de dissuader les manifestants avec des jets de gaz lacrymogènes.

Dans le quartier de Bè, fief traditionnel de l’opposition, il est signalé quelques échauffourées. Des tenanciers de boutiques hésitent entre l’option de vaquer à leurs occupations ou maintenir leurs rideaux de fer baissés.

Malgré la mobilisation des agents de sécurité qui appliquent la décision du gouvernement togolais d’interdire les manifestations de l’opposition qui réclame les reformes constitutionnelles, des manifestants qui sondent le terrain ont l’air déterminé pour venir crier leur exaspération dans les rues.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here