Togo / Maladies non transmissibles : « la situation est critique »

31


Les Maladies Non Transmissibles (MNT) prennent de l’ampleur et pourtant, on en parle peu. À travers une campagne dénommée « Assez », la coalition MNT Togo veut, au cours de l’édition 2019 de la semaine d’action mondiale sur les maladies non-transmissibles, attirer l’attention des dirigeants sur ces maladies et demander que les décideurs allouent plus de fonds pour leur lutte. 

Le président de la coalition MNT Togo, M. Bézéwé NIMON, à travers un entretien, donne plus de précisions sur le sujet.

Que peut-on dire des Maladies Non Transmissibles au Togo ?

Concernant les MNT au Togo, la situation est très critique. Avant, on ne voyait pas leur ampleur, mais selon une enquête effectuée par l’OMS, quand on prend par exemple les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète ou les maladies respiratoires chroniques, sur 100 000 habitants, 679 en meurent. Parlant de l’obésité, 11,2 % des jeunes sont obèses. Nous pourrons dire que les MNT commencent par prendre de l’ampleur dans notre pays.

Parlez-nous de la campagne « Assez »

« Assez, c’est une campagne mondiale au cours de laquelle on réunit les associations, on parle souvent des coalitions ou bien des alliances contre des Maladies Non Transmissibles de chaque pays et dans cette campagne qui se fait souvent en début du mois de septembre, nous voulons faire les plaidoyers, spécialement au niveau des Nations unies parce qu’il y aura vers la fin du mois une réunion de haut niveau. On veut que des Nations Unies prennent des décisions pour aider ceux qui souffrent des MNT. On en a assez de voir que d’autres bénéficient des aides alors que les MNT sont négligées.

Que demandez-vous concrètement au gouvernement ?

Nous demandons au gouvernement de penser lors des prises de décisions aux personnes qui vivent avec des maladies non transmissibles. C’est un plaidoyer parce que lorsque vous voyez quelqu’un qui souffre du cancer, du diabète, bref, d’une maladie non transmissible, ça cause une invalidité et au même moment l’économie régresse, parce que ce sont des gens actifs qui sont malades et il faut les aider. Nous voyons que le gouvernement fait un effort par rapport à la loi contre le tabac et nous lui demandons de faire un effort aussi pour allouer une partie de ces taxes sur le tabac, pour la prévention des MNT dans nos pays.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here