Togo : mais que fait donc Komi Selom Klassou ?

Publicités

Il y a belle lurette qu’on n’a plus eu des nouvelles de son Excellence Selom Komi Klassou. Est-il en tôlerie à la présidence de la République-les ministres ou PM déchus se retrouvent parqués comme des pilchards au palais- ou prend-il un repos bien mérité dans sa ferme dans le Haho après tant d’années de bons et loyaux services rendus au clan Gnassingbé ?

Lire aussi : Présentation du pass vaccinal dans les lieux de cultes : le délai prolongé

Depuis qu’il a rendu son tablier il y a 14 mois, il a disparu des écrans radars et n’a plus donné signe de vie ni fait d’apparition publique. Son Excellence « Notseto » (l’homme de Notsé) a habitué les Togolais à le voir crever les écrans et se servir de toutes les tribunes pour se répandre en gratitude à l’endroit de son champion et bienfaiteur Faure Gnassingbé.

Publicités

Son omniprésence médiatique et ses réflexes à se laisser aller à des envolées lyriques ainsi que ses formules culte à la gloire du jeune doyen nous manquent énormément. La crise sanitaire en serait pour quelque chose dans le fait qu’il soit rayé de la carte comme s’il n’avait jamais existé.

Publicités

Alors qu’il est un cadre du parti UNIR de premier plan. On n’organise plus les manifestations officielles comme avant, autrement on l’apercevrait, sur les petits écrans, en première loge dans ses vestes 3D ou en conciliabule avec d’autres distingués militants du « grand parti » présidentiel.Qui sait, peut-être qu’il s’est habitué à sa nouvelle vie.

Lire aussi : Grève des points de transfert TMoney : quand Togocom pénalise les utilisateurs

L’adage n’enseigne-t-il pas que pour vivre heureux, il faut vivre caché ? Mais pour combien de temps ? Une chose est certaine, les prochaines joutes électorales devront le faire sortir du bois. On le reverra gambader comme la chèvre de monsieur Séguin dans les prairies des contrées reculées du pays, pour expliquer aux villageois la nécessité d’un 5ème mandat pour Faure Gnassingbé, afin de lui permettre de poursuivre la vision qu’il a pour le Togo, car comme tout le monde le sait, il est le seul leader éclairé à même de diriger ce pays et le mener à bon port.

Un ancien Premier ministre en rappelant un autre, on a eu récemment les nouvelles d’un ancien occupant de la primature à la cité OUA, un transfuge de l’opposition. Il est tellement humilié par la galère qu’il passe le clair de son temps à quémander des bons d’essence auprès des dignitaires du régime. Tout est vanité.

Avec Liberté

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net