Togo-Lutte contre la méningite : Les acteurs des médias impliqués pour la réussite de l’introduction du vaccin MenAfriVac

Le gouvernement poursuit sa lutte contre la méningite A au Togo. Il introduit désormais le vaccin « MenAfriVac » dans la vaccination de routine contre cette maladie. Mardi à Lomé, un briefing avec les professionnels des médias a été organisé par la Direction régionale de la santé du Grand-Lomé. L’objectif est de renforcer les compétences de ces acteurs afin qu’ils puissent favoriser la réussite de l’introduction du vaccin MenAfriVac.

En effet, cela fait des années que le Togo (comme beaucoup d’autres pays de l’Afrique subsaharienne) fait face à cette infection. De nombreux cas et de décès sont recensés tous les 3 à 6 ans. Et c’est pour prévenir le pays d’une épidémie de grande ampleur dans les prochaines années que le ministère de la Santé a officiellement lancé l’introduction du vaccin MenAfriVac dans le cadre du programme élargi de vaccination sur le plan national.

Après la première étape qui a consisté à organiser du 29 juillet au 4 août 2021, la campagne de vaccination des personnes âgées de 1 à 29 ans contre la méningite à méningocoque A dans les régions à haut risque, notamment les régions Plateaux, Centrale, Kara et Savanes, la deuxième étape du processus est l’introduction effective du vaccin MenAfriVac dans la vaccination de routine.

Ainsi, pour la vulgarisation de ce programme, les professionnels des médias sont appelés à mener une mission de sensibilisation à travers leurs organes respectifs afin de favoriser l’adhésion des parents et communautés ciblées à la vaccination de routine qui concerne les enfants âgés de 15 mois.

« Souvent les parents à partir du 9ème mois, après avoir fait leur vaccin contre la rougeole, la rubéole, oublient qu’il faut encore ramener les enfants à partir du 15e mois pour les faire vacciner contre la méningite. Donc afin que la population adhère à cette vaccination de nos enfants, il faudrait qu’on puisse sensibiliser, informer tous les parents (…) Il faut noter qu’en dehors des journalistes, nous avons aussi le relais communautaire. Nous organiserons des réunions pour partager les bonnes informations sur l’importance, l’avantage de faire vacciner les enfants », a indiqué Boyodi Adongli, chargé de communication à la Direction régionale de la santé Grand Lomé.

Calendrier vaccinal actualisé

Selon lui, plusieurs types de vaccins existent pour prévenir la méningite. Seulement, leur efficacité est parfois limitée. Ces vaccins confèrent une immunité qui ne dure que 2 à 3 ans. Par contre le vaccin MenAfriVac offre une immunité de 10 ans aux enfants, de même qu’une immunité de groupe.

« L’introduction du MenAfriVac représente une grande avancée vers l’élimination de la méningite en tant que problème de santé publique en Afrique subsaharienne », a ajouté Boyodi A.

Faut-il le préciser. L’introduction effective du vaccin MenAfriVac dans la vaccination de routine a démarré depuis le 27 décembre dernier. Et la vaccination est gratuite dans les centres de santé publics du pays.

Pour rappel, la méningite bactérienne est une inflammation des méninges (fines membranes protectrices entourant le cerveau et la moelle épinière) causée par des bactéries. Elle se manifeste par une fièvre élevée, des céphalées, la raideur de la nuque et la photophobie. Aussi, elle se transmet par les germes (gorge des personnes saines ou malades et d’une personne à l’autre par les gouttelettes contaminées).

La grande épidémie de méningite cérébro-spinale au Togo remonte à l’année 1997 dans le district de Tône dans la région des Savanes avec 3 387 cas dont 515 décès. De 2007 à 2012, 2 809 cas ont été enregistrés sur l’ensemble du pays. Les régions des Savanes, de la Kara, Centrale et des Plateaux ont enregistré 91% de ces cas. D’autres flambées de moindre ampleur ont été enregistrées en 2001, 2002 et 2007.

Source : icilome.com