Togo – L’UFC est devenue un parti de « commérages », écrit Timothée Ayekomon

Dans une correspondance qu’il a adressée au président national du parti, Gilchrist Olympio, Timothée Ayikomon qui y milite depuis plusieurs décennies, regrette que l’Union des forces de changement (UFC) soit transformée aujourd’hui en « une plateforme des affaires » par « individus experts en commérages ».

C’est une lettre sans concession qui se veut un canal qui pose les défis auxquels l’UFC est confrontée aujourd’hui en interne. Lisez plutôt !

Lomé, le 05 août 2020

Lettre ouverte au Président National de l’UFC

Monsieur le Président National,

Je viens par la présente vous exprimer ma gratitude pour la sympathie que vous avez toujours manifestée en mon égard depuis bientôt trois décennies. C’est avec beaucoup de peine que je tiens à vous faire ces observations en vue de décider parce que la situation oblige.

Depuis 2015, je constate un dysfonctionnement total de l’identité, de la vision politique et de l’idéologie de l’UFC avec l’accord UFC/ RPT-UNIR. Votre ouvrage « mon combat avec le peuple et pour le peuple » publié pour solliciter l’implication du peuple en vue de faire changer le système en place installé depuis cinquante-trois (53) ans est mon école, mais aujourd’hui en voyant les choses avec l’œil d’observateur et en écoutant la-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.