Togo-Luc Abaki : « La faiblesse de la CEDEAO tient de l’incapacité des dirigeants des pays membres à mutualiser leurs forces…»

« Si les pays membres de la CEDEAO pouvaient s’unir pour combattre le terrorisme, ce qui est arrivé ne serait pas arrivé ». Ces propos, empreints de lucidité sont de Eddie Komboïgo, l’ex chef de file de l’opposition au pays des hommes intègres.

Monsieur Komboïgo qui sortait ainsi d’un entretien avec le nouveau dirigeant du pays Paul- Henri Damiba, a rendu compte aux médias du contenu des échanges à la fois avec les nouvelles autorités qu’avec l’ancien président burkinabè, Rock Christian Kaboré.

En effet la faiblesse de la CEDEAO tient de l’incapacité des dirigeants des pays membres à mutualiser leurs forces et leurs énergies autour des idéaux communs. Pourtant, depuis notre naissance jusqu’à ce jour, il nous a toujours été répété que seule l’Union fait la force.

Comment donc des dirigeants censés être des hommes d’État et de surcroît des leaders chargés de donner le bon exemple à leurs citoyens, en viennent-ils à montrer autant de faiblesses et d’incohérences par rapport à ces vérités éternelles de la vie? Que transmettent-ils donc à leurs peuples qui, naturellement, les prennent pour les modèles et les sources de leur inspiration ?

Il me semble que c’est l’heure ou jamais pour les détenteurs des gouvernails de nos États de faire l’effort de comprendre qu’en ce 21ème siècle, la crédibilité de tout dirigeant ne peut se mériter autrement que par l’exemple que ce dernier sera en mesure de donner à son peuple; car la connaissance, la vraie, est si versée partout sur la toile que celui qui croit ne pouvoir diriger un peuple intelligent que par la force des armes, sera immanquablement rattrapé, tôt ou tard.

Luc Abaki

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.