Togo-Litige foncier à Agoè : Un Commissaire et une dame se disputent un hectare

« Le problème (foncier) prend de plus en plus d’ampleur, surtout dans la gestion des affaires foncières. Il n’y a pas de jour où on ne compte des scandales dans des affaires foncières », avait fait constater le président de la Coûr suprême, Abdoulaye Yaya.

Aujourd’hui encore le fléau gagne davantage de terrain où les plus forts font la loi. En effet, cela fait quelques mois que dame Vicentia Ayissou et un commissaire du nom de Kombaté se disputent un terrain de deux lots à Agoè-Apessito. Une parcelle que l’officier aurait prise de force sur un hectare appartenant à la dame, selon les dire de cette dernière qui s’était confié à la presse vendredi.

« Mon oncle avait acquis un hectare de terres depuis février 1996 en mon nom auprès du propriétaire nommé « Chez Koffi ». Mais malheureusement, il n’est plus en vie aujourd’hui. J’ai commencé à clôturer le terrain lorsqu’un homme est venu me notifier une cessation de travaux et j’ai donc arrêté le chantier. Et curieusement, après m’avoir notifié une ordonnance de cessation de travaux, j’ai fini par réaliser que lui-même a débuté son chantier sur deux lots collés issus de mon hectare. Et lorsque je me rends sur mon terrain, j’y rencontre des policiers, des corps habillés qui ne font que m’intimider », a déclaré dame Ayissou.

Et d‘ajouter : « La dernière fois, je suis allé lui notifier une cessation de travaux à mon tour, chose qu’il a refusé. Mon huissier l’a convoqué à plusieurs reprises, mais il ne s’est jamais pointé. C’est pour ça je me tourne vers la presse pour que les autorités compétentes entendent ma voix afin que nous trouvions une solution au problème. Tout ce que je veux, c’est de pouvoir récupérer mon terrain en entier ».

Joint au téléphone, sieur Kombaté a clairement signifié qu’il a acquis les deux lots comme récompense après avoir travaillé pour « chez Koffi ». Le même propriétaire qui aurait vendu l’hectare de terres à l’oncle de dame Ayissou. Chose que le mandataire de la famille du propriétaire n’a pas reconnu d‘après les informations. Le hic, c’est que « Chez Koffi » ne pourra malheureusement pas témoigner de ce qu’il en est réellement car il est décédé il y a belle lurette. Pour le commissaire, le constat est clair, ils font face à une double vente.

« Cette parcelle m’a été revendue en remplacement d’une première situé au camp GP qui avait des soucis. Le problème c’est que le même propriétaire qui m’a donné ce terrain est le même qui aurait vendu aussi à l’autre acquéreur. La première fois que je suis venu voir des gens travailler sur le terrain je les ai chassé. Celui qui me l’a vendu leur a revendu en double vente après. Je leur ai montré mes papiers liés au terrain et leur demandé de me présenter les leurs en vain », a-t-il indiqué.

M. Kombaté a poursuivi : « L’autre camp a envoyé une cessation de travaux et qu’il a donc fait arrêter le chantier » avant de préciser que « l’affaire est actuellement pendante auprès du Tribunal ».

Nous y reviendrons

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.