Togo : L’infatigable « Da Vodou »…

da victo dogbe

Le nouveau gouvernement, celui de « Da Vodou » est-il placé sous le signe du tourisme ? Les membres de son équipe ne se donnent plus de répit et sont au four et au moulin. Avec la cheffe de gouvernement au premier rang. Comme quoi charité bien ordonnée commence par soi-même. Désormais sont bannies les expressions de flagornerie du genre « sur instructions personnelles du chef de l’Etat », «sous la vision éclairée du chef de l’Etat » très prisées par l’équipe de l’homme aux costumes en 3Dson Excellence Sélom Klassou. Now place aux visites sur le terrain. Mais pour quelles fins ?

Tantôt, c’est le ministre en charge de l’Enseignement primaire et secondaire et son collègue de l’Enseignement supérieur qui annoncent une visite de terrain et en profitent pour s’adonner au tourisme ; tantôt, c’est Da Vodou en chaine en or qui se plie en quatre pour être à plusieurs endroits à la fois comme si elle avait le don d’ubiquité. Il y a quelques jours, elle s’est rendue au nord du pays pour l’inauguration d’un projet de forages. Des projets qui ne devraient pas normalement la faire sortir de son couvent, la primature. «Apres la cérémonie de lancement des travaux de construction des forages du PASSCO 2, le vendredi 26 février, la délégation ministérielle s’est rendue à Namare à 13 km de Kounsogou pour rencontrer les femmes bénéficiaires des transferts monétaires dans le cadre du projet de filets sociaux et services de base », se réjouit-elle sur ses pages. S’ennuie-t-elle autant à la primature ?

Sous d’autres cieux, l’inauguration de ces projets devrait être confiée aux maires, aux préfets ou parfois même aux chefs de village. Mais, au 228, c’est toute la primature qui se déplace sous le dos du pauvre contribuable togolais avec des visites touristiques. Tout porte à croire que le « gouverner autrement » de « Da Vodou » est une politique spectacle qui consiste en des visites touristiques comme le fait depuis bientôt deux décennies son Prince. C’est dans ce pays on était, quand pour une simple inauguration de forage ou de salle de cinéma, l’homme simple s’est déplacé avec tout son gouvernement. Les grands projets annoncés à la veille de chaque élection n’étant jamais réalisés, ils ne peuvent que se contenter de simples inaugurations de forage ou de salle de cinéma.

Liberté N° 3339 du 03 mars 2021

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.