Togo / Les préoccupations de ces partis politiques qui se réclament du « centre »

360

Togo / Les préoccupations de ces partis politiques qui se réclament du « centre »

Il s’agit du Nouvel Engagement Togolais (NET) de Gerry Taama, du parti Convergence Patriotique Panafricaine (CPP) de Francis Ekon et du Parti Démocratique Panafricain (PDP) de Bassabi Kagbara. Ces trois partis politiques se disent n’être alignés ni sur l’opposition ni sur le parti politique. « Nous sommes centristes », clament-ils.

Ces « centristes » dont les activités sont coordonnées par Francis Ekon du CPP, ont effectué ce vendredi leur première sortie devant la presse. Alors que le pouvoir en place et l’opposition restent campés chacun sur ses positions, ces trois partis trouvent qu’il existe entre ces deux extrêmes une position intermédiaire à occuper et à défendre en vue d’un équilibre politique. « Un dialogue avec un esprit de consensus reste le seul remède pour une démocratie apaisée au Togo », voilà le crédo du NET, du CPP et du PDP.

Après leur analyse de la situation sociopolitique actuelle au Togo, ils en sont arrivés à (3) principes qui pourraient inspirer les acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition. D’abord, il faudrait penser à « une nouvelle constitution conservant les fondamentaux de la Constitution originelle de 1992 mais amendée par les apports de tous les bords politiques et particulièrement par les travaux du HCRRUN sur les réformes politiques ».

Ensuite, le NET, la CPP et le PDP estiment que « la question de la candidature ou non de Faure Gnassingbé, qui est à son 3ème mandat, aux prochaines élections présidentielles devrait faire l’objet d’un accord politique indépendamment des questions constitutionnelles et du cadre électoral ». Enfin, le Groupe des centristes pense que « l’amélioration du cadre électoral » est d’une importance capitale et devrait normalement être le premier point à discuter dans le cadre d’une sortie de crise au Togo ; car « le contentieux électoral est la principale cause des violences survenues au Togo au cours des 27 dernières années », relèvent-ils.

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here