Togo – Les premiers contrecoups de la suspension des Chefs canton dans Ogou

La suspension de deux chefs canton dans la préfecture de l’Ogou suscite déjà des dissensions entre les dirigeants de la ville d’Atakpamé et ses environs.

Dans ses comptes rendus au Conseil des ministres hier, le ministre d’Etat chargé de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi a annoncé “la suspension pour six mois du chef canton de Vokoutimé (préfecture de Vo) ; du chef canton de Djama (préfecture de l’Ogou) et du chef canton de Glei (préfecture de l’Ogou) au motif de la mise en place d’une organisation illégale de chefferie traditionnelle”.

Ce sujet qui est au cœur des discussions dans les différentes plateformes des organisations de la société civile dans le Grand Ogou, a déjà provoqué ce matin une dispute entre le Chef canton de Glei, Olu Aladji Kokou Aléhé Ayéfouni et le préfet de l’Ogou, Akakpo Edoh Edmond.

Le préfet a visité le chef canton ce jeudi matin dans son palais pour lui expliquer l’arrêté ministériel portant sa suspension, puis l’informer de la mise en place d’un conseil coutumier qui devra assurer l’intérim pendant cette période de suspension du Chef.

Le Chef canton de Glei, étant d’ailleurs surpris de sa suspension sans avertissement, accuse le préfet d’avoir également fait un rapport qui aurait entrainé cette décision qu’il dit ne pas comprendre.

M. Ayéfouni a ensuite indiqué qu’un ancien Conseil coutumier était déjà en place et qu’il ne faudrait plus en créer.

« Vous ferez l’effort de me faire obtenir la liste des membres du Conseil coutumier (…) Si on ne l’a pas d’ici lundi, on va travailler avec un nouveau », tels sont les derniers mots du préfet avant qu’il ne quitte la salle du chef canton en colère.

Visiblement, un bras de fer s’annonce dans la préfecture de l’Ogou.

Nous y reviendrons.

Mensah A.-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.