Togo: les leaders de la Coalition séquestrés à Lomé, un mort signalé à Sokodé

2728

Le Togo connaît ce samedi la tenue de deux évènements majeurs. D’un côté, le sommet extraordinaire de la CEDEAO qui planche sur la crise bissau-guinéenne et d’autres crises et de l’autre la manifestation à laquelle a appelé la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition. Si tout se déroule bien au niveau du sommet, la manifestation de l’opposition est empêchée dans plusieurs quartiers de Lomé ainsi que dans les villes de l’intérieur du pays. Dans le même temps, les leaders de la Coalition affirment être séquestrés par un détachement militaire à Lomé. Ils signalent en outre un mort et des blessés à Sokodé.

Les forces de défense et de sécurité togolaises (Policiers, gendarmes et militaires) ont empêché samedi la manifestation de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise. Dans les quartiers Bè-Kpota, Baguida, Atikoumé, Totsi, Agoè et Adidogome, toute tentative de rassemblement a été systématiquement dispersée.

Des jeunes de l’opposition ont tenté de résister en brûlant des pneus et en bloquant la voie notamment à Bè-Kpota et Totsi.

Alors que ce mano à mano continuait dans la ville, les leaders de la Coalition annoncent avoir été séquestrés par un détachement militaire au Siège de la CDPA à Hanoukopé, qui sert également de siège de la coordination dudit regroupement de l’opposition.

Les militaires ont bloqué toutes les voies menant à cet endroit qui sert de Quartier général pour les réunions de la coalition. Ceci alors que tous les responsables des 14 partis composant le regroupement y tenaient une réunion sur la conduite à tenir suite à l’empêchement des manifestations de rue.

« Tous les leaders de la Coalition sont encerclés au siège de la CDPA. Les forces de l’ordre lancent des gaz lacrymogènes partout autour du siège de la CDPA. La voiture du Chef de file de l’opposition est encore poursuivie depuis ce lieu et la course-poursuite continue dans les rues, alors que le Chef de file est dans les locaux avec ses collègues », a alerté le service de communication de la Coalition.

Des jeunes militants de l’opposition ont dressé des barricades dans le quartier. Les forces de l’ordre et les militaires répondent avec des gaz lacrymogènes. La circulation est perturbée sur le Boulevard circulaire

Par ailleurs, Eric Dupuy, Secrétaire à la Communication de l’ANC a déclaré le décès d’un militant de l’opposition à Sokodé (337 km au nord de Lomé). Abdouraim Adam, un jeune qui a bravé l’interdiction des manifestations avait été arrêté et bastonné mercredi dernier par les militaires dans la ville de Sokodé.  Le jeune qui est le secrétaire d’une sous-section Tchaoudjo de l’ANC (parti du Chef de file de l’opposition) a succombé à ses blessures ce samedi.

Dans le même temps, l’honorable Ouro-Akpo Tchagnao a également signalé des blessés à Sokodé et à Djarkpanga suite à la répression des manifestations de ce samedi.

A quelques mètres de là, se déroule à l’hôtel 2 Février, sous haute protection, le sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEDEAO sur la crise sociopolitique bissau-guinéenne.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here