Togo / « Les incidents du 11 avril impacteront la suite du dialogue », Jean-Pierre Fabre

315

Togo / « Les incidents du 11 avril impacteront la suite du dialogue », Jean-Pierre Fabre

Malgré l’interdiction du pouvoir en place, la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise a maintenu ses trois (3) jours de manifestations publiques. Les affrontements entre manifestants et forces de l’ordre étaient donc au rendez-vous. Cependant, les responsables de la Coalition ont eux aussi eu leur lot de désagréments.

En conférence de presse hier au siège de la CDPA, la Coalition des 14 a décidé de « porter plainte contre X pour tentative d’assassinat de ses leaders ». En effet, les responsables de la Coalition notamment Jean-Pierre Fabre, Brigitte Adjamagbo-Johnson et Nicodème Habia ont été la cible d’actes de violence par les forces de l’ordre ce mercredi 11 avril, 1er jour de la série de manifestations.

« Ils ont tiré sur nous les leaders de l’opposition à la Plage devant Sancta Maria, à Totsi devant le domicile d’Adebayor ; puis à Adidogomé au rond point Ave Maria, alors que nous ne faisons qu’exercer notre droit constitutionnel. Nous allons porter plainte contre les auteurs de cette barbarie », s’indignait Brigitte Adjamagbo-Johnson, Coordinatrice de la Coalition des 14. Selon les responsables, 25 blessés sont à signaler pour cette première journée de manifestation.

« Nous n’allons pas nous soumettre à leur interdiction. Nous allons toujours manifester. Ce qui s’est passé aujourd’hui ne peut pas manquer d’avoir des suites sur les discussions (du dialogue politique inter-togolais, ndlr) », a renchéri Jean-Pierre Fabre, le Chef de fil de l’opposition.

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here