Togo – LES GNASSINGBÉ PEUVENT-ILS ECHAPPER À LA FÊLURE ? (suite) : des garçons bouchers

Pour comprendre ce qui nous arrive en Afrique, et surtout en Afrique francophone, depuis la colonisation jusqu’à ce jour, il faut entendre, parmi d’autres, trois voix que j’ai choisies de reproduire ici : celles de Laurent Gbagbo, de Amadou Hampâté Bâ et d’Aimé Césaire. À ces trois, j’ajouterai Senghor qui dit des choses profondes dans certains de ses poèmes et un auteur que les dirigeants occidentaux doivent écouter, s’ils veulent que les relations entre l’Occident et le reste du monde, en particulier l’Afrique, soient autre chose que des relations conflictuelles, Roger Garaudy. Et la mienne. Ces voix « dialoguent «, s’entretiennent, se lient et se lisent l’une dans l’autre, se complètent, se commentent, se croisent, se prolongent du passé au présent de notre lutte commune, se projettent dans l’avenir de –

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.