Togo – Les enseignants volontaires refusent de reprendre les cours le « ventre vide »

La prochaine rentrée scolaire, c’est dans quelques jours. Le 2 novembre 2020 pour être plus précis. Seulement les enseignants volontaires qui représentent presque la plus grande partie du corps des enseignants au Togo sont sur le pied de guerre. Ils menacent de démarrer l’année scolaire avec des mouvements d’humeur.

Ils sont plus de 13 000 enseignants volontaires à réclamer une amélioration de conditions de vie et de travail. Longtemps laissés sur carreau par le gouvernement et les fondateurs d’écoles, ils comptent profiter de la nouvelle année académique qui s’annonce pour se faire entendre.

Ces hommes et femmes qui constituent la charpente du corps des enseignants et qui font bouger le système éducatif togolais menacent que si le gouvernement ne fait rien pour changer leur situation avant cette rentrée, ils iront en grève, conformément à leur préavis déposé depuis des semaines.

Selon Florent Sondou, le président de l’association des enseignants volontaires, le hic c’est que depuis qu’un préavis de grève est déposé sur la table de l’autorité, cette dernière ne dit rien.

« Aucun contact, aucune évolution jusq-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.