Togo-Les enseignants grévistes dans le collimateur du gouvernement

Le ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, au cours d’une cérémonie de remise du matériel informatique à des lycées de Dapaong avertit que les enseignants grévistes vont être radiés de la Fonction publique.

Ces 24 et 25 mars, suite à un appel de grève lancé par le Syndicat des enseignants du Togo (SET), des éducateurs ont débrayé effectivement, provoquant la colère du Professeur Komla Dodzi Kokoroko, ministre des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat.

Certains membres du gouvernement ont tenté de discréditer le SET sur fond de menaces. Cela ne l’a pas empêché de résister aux pressions et de faire faire une grève de quarante huit heures.

Lorsqu’il est donc à Dapaong, Komla Dodzi Kokoroko tire à boulets rouges sur ces enseignants grévistes qui, selon lui, font du “charlatanisme”, de la “comédie juridique”.

Car, le Syndicat des enseignants du Togo n’aurait pas une base légale, insiste-t-il. Par conséquent, poursuit-il, ceux qui ont respecté son mot d’ordre de grève risquent gros. Un nouveau bras de fer s’annonce donc entre le gouvernement et une partie des enseignants.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.