Togo – Le SEST monte d’un ton et dénonce les « méthodes arbitraires » de Dodzi Kokoroko

Les enseignants du supérieur, membres du Syndicat de l’Enseignement Supérieur du Togo (SEST) sont en colère. Malgré les multiples démarches entreprises, leur « collègue » Prof. Dodzi Kokoroko, président de l’Université de Lomé, refuse toujours de leur verser leurs arriérés de salaire.

Dans un communiqué, le Syndicat de l’Enseignement Supérieur du Togo (SEST) monte d’un ton. Il a exprimé son mécontentement. Le SEST dénonce la mauvaise foi de l’administration universitaire et son refus de respecter l’accord du 06 août 2019 qui vise à solder les reliquats de la revalorisation des salaires, primes et indemnités spécifiées dans l’accord du 03 novembre 2011.

Ces enseignants qui estiment avoir été victimes d’une « campagne de dénigrement » orchestrée par le Prof. Dodzi Kokoroko, appellent le gouvernement à la rescousse. A les entendre, Prof. Dodzi Kokoroko est en train de régenter ce temple du savoir tel un petit Mussolini.

Le SEST déplore les « méthodes arbitraires » de l’administration universitaire qui consiste à suspendre les salaires des enseignants, à opérer des affectations à caractère visiblement punitif, à maintenir des contrats en instance de non renouvellement après presque une dizaine d’années d’exercice et ceci pour un oui ou pour un non, ou encore à prendre des décisions tendant à révoquer des enseignants-chercheurs à cause de leur engagement et prises de position.

« On ne s’aurait laisser libre cours à de l’excès de pouvoir ou des voies de fait dans une institution qui est sensée transmettre des valeurs humaines, morales, éthiques, légales », lit-on dans le communiqué.

Le SEST menace de mener de nouvelles actions d’envergure dans les prochains jours pour faire entendre raison à l’administration universitaire afin qu’elle verse aux Enseignants du Supérieur les reliquats qui leur reviennent de droit.

Godfrey A-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.