Togo-Le MMLK demande l’interdiction de l’importation du « Gari made in China »

Depuis quelques jours, circule sur les réseaux sociaux l’image d’un sac de farine sur lequel est écrit : « TRS Asia’s Finest Foods Gari ». Certains internautes soupçonnent déjà la commercialisation de ce type de « gari chinois » sur marché togolais.

Dans un communiqué, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) s’est également prononcé par rapport à ce « Gari made in China ». Même si l’on n’a aucune preuve de sa commercialisation au Togo, le MMLK tient quand même à tirer la sonnette d’alarme. Selon le mouvement du Pasteur Edoh Komi, la commercialisation de ce type de « Gari made in China » au Togo portera un coup dure à la production locale.

« Le marché local est envahi par les produits de tous genres et de provenances diverses voire étrangères, notamment Chinoise reléguant au dernier rang les productions locales. Alors que le Togo multiplie les initiatives et les efforts pour renforcer l’habitude des citoyens à produire et à consommer les produits locaux, nous venons de découvrir sur les réseaux sociaux “UN GARI MADE IN CHINA ” dont nous n’avons pas encore les échos sur le marché Togolais. Ce gari de fabrication certainement industrielle serait redouté non-adapté au traditionnel et local gari fait à base de tubercules de maniocs », alerte le MMLK.

Faut-il le préciser. Au Togo, la farine fait à base de tubercules de maniocs, communément appelé « Gari », est une précieuse denrée très prisée par les ménages, surtout la grande majorité des Togolais qui vivent dans la pauvreté. Et les producteurs locaux en produisent en quantité suffisante. Le pays n’est pas en pénurie de cette farine pour qu’on en importe de la Chine.

Le MMLK invite par ailleurs les autorités togolaises à interdire la commercialisation ou l’importation de ce « Gari made in China » au Togo.

« Le vœu le plus cher des Togolais que le Mouvement Martin Luther King exprime est l’interdiction de l’importation et la commercialisation de ce GARI made in China s’il n’est pas sur le marché. Dans le cas contraire, procéder à leur saisie pure et simple. Car la priorité pour l’heure est d’encourager la consommation locale et la protection du marché local. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le MOIS DE LA CONSOMMATION LOCALE fait partie intégrante de la vie des Togolais. Les produits de l’extérieur ne doivent donc pas venir saper cette dynamique identitaire de nos valeurs culturelles », poursuit le communiqué.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.