Togo : le jour où Adebayor a forcé un salarié à partir à la retraite…

Publicités

On ne le présente plus. Adebayor c’est… Adebayor ! Le plus grand joueur de l’histoire du Togo et l’un des meilleurs joueurs africains de tous les temps ; « les gens de l’extérieur reconnaissent le Togo grâce à Adebayor » (ça c’est l’artiste K-Roll même qui l’a dit). Adebayor c’est une icône mondiale… Bref. Si le Togolais nous plonge régulièrement dans son quotidien via les réseaux sociaux, il y a des anecdotes sur le Ballon d’Or africain qu’on ne connait pas, ou plutôt qu’on ne connaissait pas… jusqu’à ce qu’un fan fasse une révélation qui en dit long sur le caractère d’Adebayor.

Lire aussi : Football : voici pourquoi Adebayor n’est pas resté longtemps au top niveau

Adebayor, c’est une personnalité controversée : quand bien de gens louent sa générosité, certains ne manquent vraiment aucune occasion de le critiquer. Mais une dernière révélation devrait montrer – définitivement – la vraie face de l’ex-attaquant du Real Madrid : il a envoyé un salarié à la retraite forcée. Incroyable !

Publicités

« 29 mars 2009 (…) Ce jour-là, on [le Togo] recevait le Cameroun à Accra pour la 1ere journée du 2e tour des éliminatoires couplées CAN-Coupe du Monde 2010. Et, pourquoi à Accra, parce que le stade de Kégué était sous sanction. Selon les rumeurs qui nous revenaient et même les informations de sources sûres, à la veille du match, Adebayor souffrait d’un mal à la cheville. La nuit, les docteurs et kinés étaient à son chevet et l’information qui sortait est qu’il n’était pas apte à jouer ce match-là. Mais le lendemain, [par] amour de la patrie, il était sur le terrain. A la 13e minute, sur une passe de Mathieu Dossevi, Adebayor met Raymond Kalla dans le vent avec un coup de main. (…) La suite de l’histoire : 1-0 (victoire du Togo, ndlr). But d’Adebayor et fin de carrière pour Raymond Kalla qui a eu une déchirure », raconte ce fan.

Publicités

Lire aussi : Match Togo-Sénégal : cette photo de Sadio Mané fait le buzz sur la toile

Effectivement, ce fut le clap de fin pour le défenseur camerounais Raymond Kalla, salarié du club de l’Union de Douala et âgé de 34 ans à l’époque. Un douloureux souvenir pour le coéquipier de Samuel Eto’o.

Cette histoire en dit long sur la force de caractère et l’envie de gagneur de l’attaquant Adebayor – pour ceux qui avaient encore des doutes.

Sans club et en fin de carrière, Adebayor pourrait faire une dernière pige dans un club avant de raccrocher définitivement les crampons, après une belle épopée dans le foot africain.

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.