Togo : le gouvernement, le secteur privé, les partenaires au développement réunis pour peaufiner le PND

30

(Togo Officiel) – Samedi 23 juin 2018, le gouvernement, les cadres sectoriels et des ministères, le secteur privé et les partenaires au développement se sont rassemblés au palais de la présidence de République pour se pencher sur Plan national de développement (PND 2018-2022). L’occasion de faire les derniers réglages.

La retraite de haut niveau, placée sous l’impulsion du Premier ministre Selom Komi Klassou, a permis aux divers acteurs de prendre connaissance des axes stratégiques du plan et d’apporter leur pierre à l’édifice. Ainsi, les 5 ateliers organisés ont tourné autour des thématiques chères au programme quinquennal, notamment le hub Logistique d’Excellence, le centre d’affaires de premier ordre, la transformation agricole, industrielle et minière, les mécanismes d’inclusion et le dispositif de mise en œuvre et de suivi évaluation.

Ces différentes thématiques résument bien le PND, successeur du SCAPE (Stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi), qui s’appuiera sur trois axes stratégiques, charpente d’un développement durable et inclusif.

L’axe 1 vise à mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région, en profitant de la présence du Port de Lomé, seul port en eaux profondes de la sous-région où il est possible de joindre plusieurs capitales en une journée.

16633 togo

 Le deuxième axe, quant à lui, va permettre de développer les pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives en s’appuyant sur les agropoles, le mécanisme incitatif de financement agricole, Mifa, ainsi que d’autres initiatives catalytiques.

Le dernier axe s’intéressera à la consolidation du développement social et au renforcement des mécanismes d’inclusion.

 La pierre angulaire de cette feuille de route viendra du secteur privé, cœur du PND, qui devra prendre le leadership des investissements. Le PND taillera la part du lion au Partenariat public privé, apprend-on. A terme, c’est-à-dire en 2022, le Togo ambitionne une croissance économique robuste de 7,6%. 

Fiacre E. Kakpo

Source : RepubliqueTogolaise.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here