Togo : le front citoyen à la requête de la rue !

Publicités

Le Front Citoyen Togo Debout (FCTD) revient au-devant de la scène. Devenu quasi « aphone » suite aux récentes mesures restrictives édictées par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, le mouvement annonce une nouvelle descente dans les rues. Togo Debout projette des manifestations publiques à Lomé pour soutenir Abdoulaye Yaya.

Lire aussi : Mois du rosaire : les instructions des Evêques pour cette année

La prochaine manifestation du FCTD a lieu le 23 octobre prochain. Il s’agit selon les premiers responsables d’un grand meeting qui se tiendra à Bè-Kondjindi.

Publicités

« Le mouvement, à travers cette rencontre avec les populations de Lomé et de ses environs, veut informer et sensibiliser sur les derniers développements de l’actualité sociopolitique du Togo », précise une note indicative de Togo Debout.

Publicités

Dans les détails, les responsables du FCTD informent que ce meeting s’inscrit dans le cadre des activités d’éveil, de veille et d’alerte citoyennes de Togo Debout.

Par ailleurs, les initiateurs signalent que la manifestation vient en soutien aux sorties du président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour la revalorisation de la justice.

Lire aussi : Manifestations publiques au Togo : la loi (effectivement) modifiée

En effet, dans un rapport publié en août dernier, Abdoulaye Bawa Yaya a déploré que la justice togolaise est dominée par des magistrats gourmands et malhonnêtes.

« L’effroi, le doute et le discrédit sont les trois éléments qui dépeignent la justice actuellement au Togo. Le juge qui est gourmand et cupide n’a pas sa place dans la magistrature… Les juges font du business et rackettent les citoyens… S’il en est ainsi, le juge participe à l’insécurité judiciaire au Togo », a dénoncé le président de la cour suprême.

Quelques jours plus tard, il revient à la charge pour s’offusquer contre d’autres pratiques encore peu orthodoxes.

« Il nous est parvenu des informations vérifiées, avec preuves contenues dans des dossiers en notre possession, que certains magistrats ont ouvert des officines en leur domicile, tenant lieu d’appendices ou de tribunaux annexes », a-t-il révélé en septembre dernier.

Avec Togo Breaking News

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.