Togo : Le CACIT salue la décision du gouvernement de mettre l’auteur à la disposition de la justice

Par un communiqué, le CACIT dit avoir « appris avec satisfaction la communication du Ministre des enseignements primaire et secondaire présentée lors du Conseil des Ministres du 19 janvier 2017 portant résultats de l’audit financier de la Direction générale de l’Education de la préfecture du Golfe et de Lomé Commune. Notre intérêt pour cette communication est d’autant plus grand relativement aux instructions de remettre l’auteur de ces délits à la disposition de la justice. Le CACIT salue cette action qui vise à éviter l’impunité des actes de corruption ».

Aussi ce Collectif dirigé par Spéro Kodjo Mahoulé, tout en se félicitant de « la mise sur pied en décembre 2016 d’une commission anti corruption, invite le Chef de l’Etat et le Gouvernement à étendre ces actions sur tous les domaines publics, notamment avec une enquête complète suivie de sanction dans la gestion des sociétés d’Etat, mais également dans le dossier de l’aménagement de la voie Lomé – Vogan – Anfoin ».

Il encourage dès lors Faure Gnassingbé « à faire preuve de la même rigueur face à tous les présumés auteurs de délits économiques des instances de gestion du pays ».

Le gouvernement est quant à lui invité « à prendre les mesures nécessaires pour l’application de l’article 145 de la Constitution togolaise qui fait obligation au Président de la République, aux ministres et aux Directeurs Généraux de déclarer leurs biens avant leur entrée en fonction. Cela permettrait à l’Autorité de prévention et de lutte contre la Corruption de remplir efficacement sa mission, et à ses autorités concernées par ledit article de se rappeler du devoir citoyen de reddition de comptes au Peuple, seul propriétaire du patrimoine commun ».
T228

Togosite.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.