Togo – L’ATC plaide pour la baisse significative du coût de la communication

Infog : 27avril.com

Lundi, l’Association Togolaise des consommateurs (ATC) a interpelé les hautes autorités, institutions du pays et invité les citoyens à intercéder pour une baisse significative des tarifs des télécommunications au Togo. Un plaidoyer lancé par l’organisation dans un récent communiqué dont nous vous proposons lecture.

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION TOGOLAISE DES CONSOMMATEURS (ATC) RELATIF AU PLAIDOYER A L’ENDROIT DES HAUTES AUTORITES, DU GOUVERNEMENT ET DE L’ASSEMBLEE NATIONALE POUR LA REVISION A LA BAISSE DES TARIFS DES TELECOMMUNICATIONS AU TOGO

(ATC- 21 février 2022)

Dans la perspective des réformes engagées dans le secteur des télécommunications, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) a procédé, en février 2022, à une analyse comparative des tarifs pratiqués par les opérateurs de communications électroniques au sein de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) pour des offres identiques ou similaires. Le benchmark a porté sur les offres mobiles (voix et data) et FTTH (fibre à domicile). Certains enseignements tirés de cette analyse ont retenu l’attention de l’Association Togolaise des consommateurs (ATC). Celle-ci note :

Pour les offres forfaits :

– Concernant les forfaits 100% data, le Togo se positionne parmi les tarifs les plus élevés de la zone avec des tarifs jusqu’à 25 fois plus chers que le meilleur tarif de la zone.

– Concernant les forfaits 100% voix, les tarifs au Togo font partie des tarifs les plus élevés de la zone, jusqu’à 4 fois plus chers que le meilleur tarif de la zone.

– Concernant les forfaits mixtes, l’analyse a porté sur la partie voix qu’offrent les opérateurs dans ces forfaits. Les comparaisons montrent que les tarifs au Togo se situent dans la moyenne régionale.

Ces conclusions viennent conforter une fois encore les nombreuses voix qui se sont élevées, depuis plusieurs décennies dans notre pays, afin de solliciter une amélioration de la qualité des services dans le secteur des télécommunications au Togo et dénoncer par la même occasion le coût très élevé des tarifs. On retiendra parmi celles-ci :

  • Les multiples interpellations des associations de consommateurs, des citoyens et des médias à ce sujet ;
  • Les recommandations de la 2è édition du Forum des télécommunications qui s’est tenu le 17 mai 2019 à Lomé dans le cadre de la célébration de la 50è journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information ;
  • Le rapport de la Note Diagnostique Pays (NDP) 2020 de la BAD sur la Togo relatif aux TIC ;
  • La publication par des Universitaires du Togo sur « La régulation du secteur des télécommunications au Togo : impacts et défis » parue à EDUCOM en décembre 2017 ;
  • L’étude de Sika Finance qui ressort que le Togo est le pays où l’internet est le plus cher dans l’espace UEMOA et le 3ème pays le plus cher dans la zone CEDEAO et
  • Le benchmark de l’ARCEP sur les tarifs des télécommunications pratiqués par les opérateurs de communication électroniques au Togo et les autres pays de l’UEMOA.

1- Au regard de l’importance des TIC dans le développement social et économique de nos populations, l’ATC lance un plaidoyer à l’endroit des plus hautes autorités du pays, du gouvernement de l’Assemblée nationale, des partenaires au développement et des acteurs du secteur pour plus de volonté et d’engagement dans une dynamique devant aboutir à une baisse significative des tarifs des télécommunications au Togo.

2- L’ATC invite tous les citoyens à intercéder auprès des pouvoirs publics pour la révision à la baisse des coûts dans le secteur des télécommunications.

Fait à Lomé, le 21 février 2022.

L’ATC pour la qualité de la vie.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.