Togo- L’ATC et la LCT s’insurgent contre les hausses tous azimuts des prix des boissons…

La flambée des prix des boissons, notamment de la gamme Djama de la Société nouvelle de boisson (SNB) annoncée par le Syndicat national des tenanciers de bars et restaurateurs du Togo (SYNATERTO) n’est pas du goût de l’Association togolaise des consommateurs (ATC) et de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT). Dans un communiqué conjoint, les deux organisations de défense des droits des consommateurs fustigent cette mesure, de même que celle d’augmentation des prix dans les moulins et appellent le gouvernement à lutter contre ces genres de pratiques. Bonne lecture.

COMMUNIQUE DE L’ASSOCIATION TOGOLAISE DES CONSOMMATEURS (ATC) ET DE LA LIGUE DES CONSOMMATEURS DU TOGO (LCT) RELATIF A L’AUGMENTATION DU PRIX DES BOISSONS DE LA SOCIETE NOUVELLE DE BOISSONS (SNB) PAR LE SYNDICAT NATIONAL DES TENANCIERS DE BARS ET RESTAURANTS DU TOGO (SYNATERTO)

Dans leur communiqué du 21 juin 2021, les responsables du Syndicat National des Tenanciers de bars et Restaurants du Togo (SYNATERTO) exigent de leurs membres l’augmentation du prix des produits de la Société Nouvelle de Boissons (SNB).

L’Association Togolaise des Consommateurs (ATC) et la Ligue des Consommateurs du Togo (LCT), se référant à des actions antérieurement posées par le Syndicat national des exploitants de moulin, pétrin et aiguisoir du Togo (SYNEMPATO), s’insurgent contre cette nouvelle stratégie des organisations ou opérateurs économiques contraire à toutes les pratiques. Une entité, fût-elle un syndicat, n’a le droit d’augmenter le prix des produits ou services comme bon lui semble. Aussi, le niveau de vie, fût-il élevé, ne confère non plus le droit à qui que ce soit d’augmenter à sa guise le prix d’un produit homologué selon l’esprit de la loi N° 99-011 du 28 décembre 1999 portant organisation de la concurrence au Togo.

Les organisations signataires prennent acte de la réaction des responsables de la SNB et invitent vivement le Gouvernement et le Ministère en charge du Commerce en particulier à mettre tout en œuvre pour décourager de telles pratiques qui deviennent récurrentes dans notre pays.

Elles appellent les consommateurs à exiger dans les points de vente les prix conseillés par les responsables de la SNB.

Fait à Lomé, le 25 Juin 2021

Pour l’ATC

Le Vice-Président

Benetti GAGALO

Pour la LCT,

Le Président

Emmanuel SOGADJI

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.