Togo-L’archevêque de Lomé crève l’abcès du mal togolais

Dans sa prière pour la nouvelle année, Mgr Nicodème Barrigah-Benissan souhaite que la paix règne dans son pays, la pandémie de coronavirus s’en éloigne et appelle les acteurs politiques à un dialogue sincère et franc.

L’homme de Dieu est préoccupé par la situation sociopolitique de son pays. Raison pour laquelle il intercède auprès du Tout-puissant pour qu’il y ait la véritable paix au Togo de sorte que chacun trouve son bonheur, demandant que « le spectre de la pandémie de coronavirus » trouve rapidement une solution définitive.

Dans le contexte actuel, il est important, invite le prélat, que les acteurs surtout politiques privilégient le « vrai dialogue ». « Mais toute conversation n’est pas forcément un dialogue car pour être sincère le dialogue ‘requiert toujours une confiance fondamentale entre les interlocuteurs’. Il consiste à ‘s’écouter, discuter, se mettre d’accord et cheminer ensemble’ », insiste-il.

Si jusqu’à présent les discussions entre les acteurs politiques n’ont jamais donné les résultats escomptés, c’est « parce qu’elles ont été menées sans confiance et bonne foi entre les interlocuteurs », estime l’ancien président de la Commission vérité, justice et réconciliation (CVJR).

Et Mgr Nicodème Barrigah-Benissan de souligner : « Les Togolais se sont trop mentis et trompés ; ils ont mené souvent des « monologues à plusieurs voix » sans trop chercher à bouger de leurs positions. Nombreux sont ceux qui ne croient plus au dialogue parce qu’ils n’y voient qu’un jeu de dupes », ajoutant que « Malheureusement, nous le savons, tout peuple qui tourne le dos au dialogue s’engage dans une voie sans issue : celle de la force, de la violence et de l’oppression ».

En clair, préconise l’archevêque de Lomé, il faut que ses compatriotes retrouvent « le vrai sens du dialogue, celui qui consiste à accepter « les points de vue différents, divergents et parfois contrariants », l’essentiel étant de « dialoguer dans le respect des personnes et de leur dignité mais dans la vérité ».

Source : icilome.com