Togo: La réserve d’Afito reconnue et enregistrée par l’UNESCO

283

L’organisation non gouvernementale Centre de Développement des Actions Communautaires (CDAC-ONG) en partenariat avec la Giz, a procédé jeudi dernier à la validation du plan d’aménagement et de gestion du site d’Afito à Tabligbo. Le projet est financé par le Ministère de l’environnement, de la protection de la nature, de la construction et de la sûreté nucléaire de la république fédérale allemande à hauteur de plus de 245 millions francs CFA sur une décennie.

Identifié depuis 2014 comme site d’intérêt écologique et économique pour la création de la réserve de biosphère transfrontière du mono, le complexe des mares aux hippopotames d’Afito qui se crée dans le canton de Sedomé, est classé parmi les six (6) réserves reconnues et validée par l’Unesco.
Il s’agit donc pour l’ONG CDAC et la Giz d’appuyer les actions communautaires qui sont déjà mises au service de la sauvegarde du site.

« Il faut dire que ce plan d’aménagement validé le 22 juin n’est pas quelque chose qui ne se fait pas déjà. C’est l’ensemble des activités de gestion qui se déroulent et de petits aménagement qui se font ici et là qu’on a essayé de regrouper dans un document cadre. Donc ce document donne des grandes orientations sur ce qui est gestion et aménagement du site sur 10 ans », indique le Coordonnateur National du projet réserve de biosphère transfrontalière du delta du mono (RBT DM), Honam ATSRI

Selon lui, ces efforts qui ont rendu possible cette reconnaissance de l’Organisation des Nations Unies pour L’éducation la Science et la Culture (UNESCO) méritent d’être loués. Cependant avise-t-il, le plus dur reste à venir.
Il invite ainsi les populations à adapter leurs pratiques de gestion et l’utilisation des ressources pour qu’elles puissent être compatibles avec la gestion de la biodiversité. Bref à une conversion ou à une transition écologique.

Car « ce qu’on appelle réserves de biosphère, en clair c’est un site d’expérimentation du développement durable qui veut concilier la conservation de la biodiversité et l’utilisation durable des ressources naturelles », rappelle M. Atsri.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here