TOGO-LA PAROLE AU PEUPLE

Tout a commencé cette maudite nuit de l’attaque de plusieurs villages de la Région des Savanes par des djihadistes prétendument venus du Burkina Faso voisin. Une cohorte de motos montées par des barbus, au cours d’un rodéo nocturne mortel, sème la mort dans le village et alentours.

Tout d’abord, SURSAUT TOGO, ses militants et sympathisants présentent toutes leurs fraternelles condoléances aux familles des victimes, civils et militaires.

Les militaires togolais, réputés membres des FAT (Forces Armées Togolaises, quelles forces et quelles armes!!!) sont appelés au secours. Organisées et courageuses face aux manifestants aux mains nues, les FAT se font tailler en mille morceaux avec pertes d’hommes, de ma étriers, d’armes et munitions abandonnés aux assaillants.

Quelques jours plus tard, le Chef de l’Etat, sa Première ministre, sa ministre de La Défense, son Chef d’État-Major…achètent des drones turcs d’attaque pour prétendument protéger les villages frontaliers.

Le samedi soir suivant, des jeunes collégiens et lycéens se rendent à un bal public dans le village voisin. Sur la route de retour, ils sont pris pour cible par un drone qui ouvre le feu : 7 morts et 2 blessés!

Une bavure? Non! Pas du tout, l’œuvre de militaires togolais trouillards et incompétents.

Une vraie et nouvelle attaque djahadiste ne tarde pas à se produire. Un détachement appelé à la rescousse. Placé sous le commandement d’un commissaire, le détachement fonce à la rencontre des assaillants. Le véhicule de commandement du commissaire saute sur une mine ennemie. C’est alors le sauvé qui peut général: pris de peur et de panique à la seule vue de quelques djihadistes., le détachement tout entier détale. Les militaires togolais se transforment en fuyards et en déserteurs et gagnent les pays voisins.

Dans tout autre pays (voir au Mali, au Burkina Faso, au Tchad…), le Président de la République, sa Première ministre, sa ministre de La Défense, son Chef d’État-Major ainsi que toute la chaîne de commandement auraient été « débarqués » et jetés en prison pour haute trahison.

Mais au Togo, tout le monde sait que plus on est incompétent, et plus on gagne des galons! Car au Togo, l’intérêt supérieur de la Nation n’a aucune signification.

Ça suffit!

Le Mouvement SURSAUT TOGO, ses militants et sympathisants demandent que toute la lumière soit faite sur cette dramatique affaire. Le gouvernement togolais dont la responsabilité est clairement engagée, ne peut pas laisser le peuple togolais dans l’ignorance de ce qui s’est réellement passé.

Nous exigeons la vérité!

Le changement est désormais une vraie urgence pour notre pays! La parole au peuple!

Maintenant !

Pour SURSAUT TOGO

Le Président

Kofi YAMGNAN

Source : icilome.com