Togo – La formation d’un gouvernement, un acte évidemment politique

Malgré la pandémie de Covid-19, nombreux sont les togolais qui s’interrogent sur le nom du prochain Chef de gouvernement. Il est une tradition dans les régimes politiques apparentés parlementaires qu’au lendemain de l’investiture du Chef de l’Etat, le gouvernement en place démissionne pour permettre la formation d’un nouveau.

C’est une pratique républicaine qui est la mieux partagée au monde. Ce qui ne fait pas unanimité, c’est le temps de formation du gouvernement. Par endroit, la Constitution est muette sur la question. Et quelques fois, ce processus de formation de gouvernement est enfermé dans un cadre constitutionnel bien précis. En France, bien que la Constitution de 1958 ne prévoie aucun délai pour la formation du gouvernement, la nomination des membres intervient traditionnellement dans un délai particulièrement bref. Une durée réduite qui contraste avec le temps de formation du gouvernement dans certains Etats comme la Belgique, l’Espagne, les Pays-Bas, ou même dans des régimes parlementaires réputés efficaces en la matière comme le Royaume-Uni et l’Allemagne.

L’inquiétude des togolais, n’est-elle pas fondée ? Le Ch-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.