Togo – La DMK “s’insurge contre l’état de terreur…que le régime a érigé en méthode”

Dans un communiqué en date du 04 février 2022, la Dynamique Monseigneur Kpodzro a condamné l’arrestation dans la nuit du 27 au 28 janvier 2022 d’un groupe de militants du Parti National Panafricain (PNP). L’organisation met en garde le pouvoir en place contre ses dérives de plus en plus autocratiques et appelle à libération des détenus politiques.

Forces démocratiques pour l’alternance pacifique en 2020
COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA DMK

relatif à l’arrestation de deux militans du Parti nationaliste panafricain, dans la nuit du 27 au 28 janvier 2022

C’est avec une grande consternation que la Dynamique Monseigneur Kpodzro a appris par le biais d’un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux l’arrestation dans la nuit du 27 au 28 janvier 2022 d’un groupe de militants du Parti National Panafricain (PNP) par les éléments des forces de défense et de sécurité qui les ont conduits à une destination inconnue.

Au nombre des personnes arrêtées, figurent les sieurs Sébabé-Guéffé Tchassanti Nouroudine, trésorier général adjoint du PNP et Alfa Ibrahim, Togolais résident à Hambourg en Allemagne en séjour à Lomé.
Au moment où nous publions ce communiqué, les militants du PNP kidnappés ont été déposés à la prison civile de Lomé sans qu’on ne sache réellement ce qui leur est reproché.

La Dynamique Monseigneur Kpodzro condamne vigoureusement cette énième arrestation arbitraire qui viole les dispositions de notre loi fondamentale notamment celles relatives à la liberté d’association et de réunion.

La DMK s’insurge contre l’état de terreur permanent et de prédation que le régime a érigé en méthode pour taire toutes les voies discordantes à la sienne.

La DMK appelle à la libération immédiate des personnes détenues ainsi que de tous les autres prisonniers politiques.

La DMK met en garde le pouvoir en place contre ses dérives de plus en plus autocratiques et appelle la communauté internationale en l’occurrence la CEDEAO, l’Union Africaine et l’ONU à se saisir du dossier Togolais et à y travailler sérieusement avant qu’il ne soit trop tard.

Le Togo appartient à tous les Togolais et il est inadmissible que certains partis politiques vaquent librement à leurs activités politiques pendant que d’autres sont restreints dans leurs libertés de mouvement et de réunion.

LIBERTE IMMEDIATE POUR TOUS LES DETENUS POLITIQUES.

Fait à Lomé, le 04 février 2022
La Conférence des Présidents.

Source : icilome.com