Togo : la demande de cet évangéliste ne va pas plaire aux fidèles chrétiens

Publicités

Le président de l’association « Si le cœur change, le monde change » était devant une partie de la presse togolaise ce mercredi 1er décembre 2021 à Lomé pour faire passer un certain nombre de messages qu’il estime important en cette fin d’année.

Lire aussi : Armée : le Général Maganawè suspend les départs à la retraite

L’évangéliste n’est pas allé par quatre chemins avant de demander que les lieux de culte soient refermés purement et simplement. « Je demande au chef de l’Etat en tant que premier magistrat du pays de fermer les Eglises parce que nous sommes en deuil, le Togo est en deuil », souhaite-t-il.

Publicités

« Je demande au président de la République de fermer carrément les Eglises », insiste-t-il, convaincu que « le Conseil chrétien n’a pas fait son devoir », enchaînant, en outre, que « La mission que Christ nous a confiée nous l’avons oublié au profit de nos propres intérêts ».

Publicités

Les églises et mosquées fermées ont rouvert, mais le gouvernement conditionne leur accès par la présentation d’un pass sanitaire. Une mesure qui provoque le courroux des dignitaires de ces lieux de culte.

Lire aussi : Secret de Palais : Faure Gnassingbé donne un nouveau poste à Kadanga !

Pour Emmanuel Koffi Dzogbema, « quand on veut toucher du doigt les églises, les responsables d’église se lèvent. Cela veut dire que c’est là où se trouve leur intérêt ».

Et d’expliquer : « A partir de ce constat nous disons que la mission que Jésus-Christ nous a confiée, celle d’aller nourrir ces brebis est foulée aux pieds », tout en enfonçant le clou : « Nous avons fait le constat que nous les hommes de Dieu nous ne cherchons pas l’intérêt du peuple mais nos propres intérêts, il en est de même du gouvernement ».

Lire aussi : Grève des points de transfert TMoney : quand Togocom pénalise les utilisateurs

L’évangéliste n’a pas seulement abordé la question liée à la situation sanitaire. Il s’est aussi prononcé sur le cas des prisonniers politiques pour qui, il s’est mis à genou pour prier demandant que Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat, les libère à travers notamment une grâce présidentielle.

Avec iciLome

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net