Togo-La CNDH lutte contre les conséquences de l’irrégularité des actes d’état civil

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) outille les élus locaux sur la tenue régulière et exacte des actes d’état civil à travers un atelier de formation organisé ce mercredi 2 juin à Lomé.

Il s’est agi d’une séance d’échange avec les élus locaux sur la délivrance des actes de l’état civil sur le thème « Conséquences de l’irrégularité des actes d’état civil sur la jouissance des droits de l’homme » parce que nul n’est sans savoir qu’ils ont une importance capitale dans la vie de tout individu, c’est-à-dire qu’ils matérialisent les évènements importants, notamment la naissance, le mariage et le décès.

La formation en question permet d’«améliorer le système d’enregistrement des actes d’état civil » d’autant plus que cette pièce « est le seul moyen permettant à un pays d’enregistrer de façon continue et exhaustive les naissances, les décès et la situation maritale de ses habitants », rappelle Nakpa Polo, la présidente de la CNDH.

Mais au Togo, l’enregistrement rencontre parfois pour certaines localités, voire généralement pour d’autres, des problèmes à cause de « la méconnaissances des formalités, le coût parfois prohibitif des démarches dans l’obtention d’un certificat de naissance et l’éloignement des centres d’enregistrement », insiste la patronne de la Commission nationale des droits de l’homme, ajoutant que « Les coutumes et pratiques traditionnelles dans certaines communautés (comme le fait de confiner les jeunes accouchées) peuvent également empêcher l’enregistrement officiel des naissances dans les délais impartis ».

Raison pour laquelle la CNDH a organisé « cette rencontre d’échanges à l’intention des agents d’état civil » afin de leur « permettre d’appréhender les conséquences des actes d’état civil irrégulier sur la jouissance des droits de l’homme » et, en outre, les exhorter à s’investir davantage dans leur établissement dans le but d’« une amélioration durable du système d’enregistrement des actes d’état civil » au Togo.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.