Togo : La C14 prête à rejoindre la CENI, demande un arrêt du processus et menace

177

Mme Adjamagbo Johnson et des leaders de la C14 Search C14

jeudi 27 Septembre 2018 – La Coalition des 14 partis (C14) politiques de l’opposition togolaise annonce vouloir intégrer la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) mais demande l’arrêt du processus électoral en cours et la suspension du recensement électoral dont le démarrage est prévu pour le 1er octobre prochain.

En conférence de presse le mercredi 26 septembre à Lomé, la C14 Search C14 a d’abord assuré qu’elle va déléguer au plus tard le 30 septembre prochain, les 8 personnes qui doivent la représenter au sein de la CENI Search CENI avant de s’opposer à un début du recensement électoral soit 24 heures après l’intégration de ses membres dans la structure qui doit organiser les élections de même que ses différemment démembrements dans le pays.

En proposant sa formule pour de meilleurs préparatifs électoraux, Mme Brigitte Adjamagbo Johnson, la coordinatrice de la coalition de l’opposition a fait savoir que son regroupement ne cautionnera pas le chronogramme électoral établi avant l’entrée de ses représentants à la CENI Search CENI et a proposé qu’« Une fois que la nouvelle CENI Search CENI est installée, il faut lui laisser le temps de faire les choses elle-même ».

En perspective de la recomposition du bureau de la CENI Search CENI que souhaite la C14, elle a avancé que « Si pour une fois on ne peut pas nous laisser la présidence de la CENI, il faut qu’elle soit présidée par une personne consensuelle, neutre, pourquoi pas un étranger que nous aurions librement choisi », a souhaité Mme Adjamagbo-Johnson. La coalition enjoint par ailleurs le désir que les togolaise de la diaspora puisse prendre part aux prochaines élections législatives.

Au regard du contexte et de l’évolution actuelle, la C14 Search C14 a soufflé le chaud et le froid et a mis au point que si la CENI Search CENI présidée par Kodjona Kadanga continue son « agitation » et commence le recensement électoral le 1er octobre prochain, la population togolaise est donc appelée à se tenir à l’écart de ce recensement.

Pour cette exigence qui s’apparente à une nouvelle polémique qui pointe à l’horizon, la coordinatrice de la C14 Search C14 a déclaré que « Nous demandons aux populations de se mettre à l’écart du recensement électoral qui commence le 1er octobre. Ce sera une mascarade. On ne participera au recensement que lorsque les choses se feront dans les normes ».

Au cas où sa demande ne sera prise en compte, elle a laissé entendre qu’« A défaut de trouver des solutions à ces préoccupations, nous serons obligés de demander à nos représentants qui auront intégré la CENI, de se retirer».

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here