Togo-Kpendjal : L’extrême pauvreté peut faire le lit au terrorisme, selon l’ASVITTO

C’est une localité délaissée avec des populations vivant dans une précarité indescriptible que l’Association des victimes de torture au Togo (ASVITTO) était allée voir le 16 novembre dernier, après un communiqué du gouvernement faisant état d’une attaque terroriste dans la région. Cette association demande donc au gouvernement, à travers ce communiqué, de mettre en place un programme de développement, afin d’endiguer toutes velléités de terrorisme dans la région et permettre aux populations de vivre en paix.

COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION DES VICTIMES DE TORTURES AU TOGO RELATIF À LA MENACE TERRORISTE AU TOGO

Suite au communiqué du gouvernement faisant état d’une attaque terroriste qu’aurait subi le Togo, et après le déplacement du Chef de l’État dans la préfecture de Kpendjal, une mission de l’ASVITTO conduite par son président s’est rendue dans ladite localité le 16 novembre 2021 pour voir l’état d’esprit des populations et apprécier les mesures prises par les autorités face à cette situation.

L’ASVITTO a trouvé une population consciente de la menace et courageuse qui menait ses activités normalement. Les militaires très sereins manifestaient une vigilance très remarquable même si on pouvait constater une fatigue généralisée.

Cependant, l’ASVITTO déplore que sur le plan social rien n’a changé depuis sa visite en février 2021 dans la localité. Les travaux de construction de la route nationale et du pont qui relie les deux communes de la préfecture ont été abandonnés depuis des mois par la société Ébomaf, donnant à la vile chef-lieu de la préfecture (Mandouri) l’allure d’une ville délaissée. Les populations vivent dans une précarité inacceptable caractérisée par une absence d’eau potable et la fourniture par intermittence de l’électricité.

Dans ces conditions, il est important, voire impérieux que le gouvernement mette en œuvre un programme de développement d’urgence dans la préfecture de Kpendjal afin d’empêcher les mécontentements sociaux que pourraient exploiter les groupes terroristes pour s’incruster dans le pays.

Fait à Lomé, le 18 novembre 2021

Pour l’ASVITTO

Le Président

M. ATCHOLI KAO Monzolouwè

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.