Togo-Jean-Pierre Fabre : « Mme Adjamagbo doit me présenter des excuses »

Le bras de fer entre l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et la Dynamique Mgr Kpodzro est loin de connaître son épilogue. Devant la presse lundi à Lomé, Jean-Pierre Fabre a encore exprimé sa rancœur.

L’opposant exige des excuses de la part de son « ex-camarade de lutte » Brigitte Adjamagbo-Johnson, aujourd’hui Coordinatrice de la DMK.

Jean-Pierre Fabre dit être lésé par des discours « mensongers » prononcés par dame Adjamagbo-Johnson dans le cadre des élections locales, faisant état d’un certain arrangement entre lui et le régime pour avoir le poste de Maire dans le Golfe 4.

« Mme Adjamagbo a inventé une histoire déclarant publiquement que Fabre a négocié le poste de Maire avec UNIR. Je ne suis pas fou pour négocier un poste de Maire avec le parti UNIR, je ne le ferai jamais (…) Et pour ce mensonge, Adjamagbo doit présenter des excuses. Ils (les responsables de la DMK) doivent demander pardon, après on va l’examiner et décider de ce qu’on va faire », a précisé l’ancien chef de file de l’opposition.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ces genres d’excuses risquent de ne pas arriver. Mais en politique tout est possible, dira l’autre. L’on espère que cette guerre froide inutile qui ronge l’opposition togolaise prendra fin un jour.

Notons qu’au cours de la rencontre avec la presse hier au siège du parti à Lomé, Jean-Pierre Fabre et ses collaborateurs ont exposé leurs préoccupations formulées lors du dernier dialogue avec le régime. Des préoccupations rejetées par le pouvoir.

Source : icilome.com