Togo, Intercon Security : Le DG Oussema Bouyahia dans le guêpier de Paul Djogbessi

La société américaine de sécurité et de surveillance, Intercon Security traverse des moments très inquiétants. Morts en cascade des agents, redressements fiscaux, misère ambiante due aux mauvaises conditions de vie et de travail, mauvaise gestion et mauvaise gouvernance. Alors que l’ancien DG, Jean Marie Sens a été limogé, un nouveau patron prend les commandes. Il n’est pas épargné par le guêpier de Paul Djogbéssi, tout puissant comptable qui fait la pluie et le beau temps au sein d’une société qui s’effondre.

Ils meurent comme des chiens, dans la précarité et le dénuement. Par pendaison, manque de moyens de subsistance pour les soins, de stress et de courtes maladies. Le tableau est sombre et mortifère à Intercon Security. Une crise qui date des années et qui s’accentue ces derniers temps.

Nous avions annoncé le limogeage dans une récente parution de l’ancien DG Jean Marie Sens de la Direction de Intercon Lomé. Il a été remplacé par le tunisien Oussema Bouyahia qui devrait affronter le tout puissant comptable qui a les moyens et les méthodes d’écourter les séjours des Directeurs nommés en vue de protéger les malversations qui font de lui un petit prince saoudien sous les tropiques.

Paul Djogbéssi devrait répondre de l’audit commandité par l’ancien DG de la gestion comptable de la société. Intercon Security d’après nos informations est redevable à la CNSS. 200 millions de F CFA et 60 millions de pénalité. Le contrôle réalisé en Juillet attend la suite d’un redressement qui devrait coûter la peau à Paul Djogbéssi trempé dans ce détournement.

Le comptable a multiplié des fausses déclarations des cotisations à la caisse, manipulé les salaires des agents, surfacturé les bons en consommation de carburant et de location de véhicules de terrain, etc.

Des scandales qui s’ajoutent à la misère des agents qui se suicident quotidiennement. La semaine dernière, alors qu’un préavis de grève est annoncé, le sieur Midodji Honoré, l’un des meneurs, est mort suivi d’un autre qui s’est pendu.

C’est dans cette situation malsaine qu’est nommé le sieur Bouyahia qui doit affronter la capacité de manipulation et de neutralisation du comptable Djogbéssi qui tient la gestion opaque de Intercon Security dans un guêpier dont il maîtrise à lui seul les tenants et les aboutissants. C’est le ver dans le fruit de l’entreprise américaine, après le départ de l’ancien DG SENS.

Intercon Security, c’est un grand scandale social, humain, financier et économique qui mérite une attention particulière. Le nouveau DG devrait donc s’armer. Nous y reviendrons….

Carlos Ketohou

Source : independantexpress. net

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.