Togo-Incendie des marchés de Lomé et Kara : L’ASVITTO exige la vérité

L’Association des Victimes de la Torture au Togo (ASVITTO) exige que la lumière soit faite sur l’affaire des incendies “criminels” survenus dans les grands marchés publics de Kara et de Lomé en 2012. L’organisation dirigée par M. ATCHOLI KAO, dans un nouveau communiqué, demande également l’ouverture d’une enquête et implore une réparation des commerçantes et commerçants victimes de ces incendies.

COMMUNIQUÉ DE L’ASVITTO

9-12 janvier 2013, 9-12 janvier 2022: il y 9 ans les grands marchés publics de Kara et de Lomé ont pris feu pour des raisons << criminelles >> selon le gouvernement.

Sollicité, le président français d’alors avait envoyé des experts pour accompagner les autorités togolaises pour les causes d’enquête. Les conclusions ont été rendues au Chef de l’État togolais M. Faure Gnassingbé et rien n’a filtré à ce jour et toutes les demandes de la société civile pour la publication de ce rapport ont été vaines.

Pour rappel, les leaders du regroupement collectif sauvons le Togo (CST) et plusieurs militants ont été inculpés dans cette affaire dont un décès enregistré.
L’ASVITTO demande qu’un procès équitable soit organisé pour la manifestation de la vérité et pour situer les responsabilités conformément à la loi.

Elle demande également l’ouverture d’une enquête sur les allégations d’actes de tortures dont auraient été victimes certaines personnes interpellées dans cette affaire.

Enfin, l’ASVITTO implore une réparation des commerçantes et commerçants victimes de ces incendies.

Fait à Lomé, le 17 janvier 2022

Pour l’ASVITTO
Le Président
M. ATCHOLI KAO Monzolouwè

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.