Togo- Ils ont finalement rejoint leur famille

Ce n’est plus un secret. Hier vendredi aux environs de 16 heures, les confrères Ferdinand Ayité et Joël Egah ont recouvré leur liberté. Ils ont pu passer le réveillon de la Saint-Sylvestre avec leur famille.

C’est leur avocat Me Elom Kpadé qui a balancé la nouvelle. L’information a été largement relayée hier soir sur les réseaux sociaux, suscitant la joie de plusieurs internautes.

« Ferdinand Ayité est à la maison. Il y est retourné encore plus auréolé de notre respect », a posté David Kpelly.

Mais faut-il le préciser, il s’agit d’une liberté provisoire. L’affaire est toujours en cours. Les deux confrères Ferdinand Ayité et Joël Egah sont désormais placés sous contrôle judiciaire.

A l’instar d’Isidore Kouwonou, ils n’ont pas le droit de se prononcer publiquement sur l’affaire. Il leur est interdit de sortir de la ville de Lomé sans l’autorisation du Procureur de la République. Et ce, jusqu’à la fin de la procédure.

Source : icilome.com