Togo : Ihou Watéba Fait-Il Aussi Dans La Mythomanie ?

Ihou-Wateba

En plus du zèle maladif, le ministre Ihou Watéba lèche-bottes du Premier ministre fait-il aussi maintenant dans la mythomanie ? L’homme est pris en flagrant délit de mensonge. Le 10 septembre, le gouvernement « Da Vodou » a décidé de fermer les églises, mosquées « face à l’inquiétante flambée de la pandémie » de Covid-19. Même si dans la réalité, il n’y a rien d’inquiétant. Dans les pays où le virus fait plus de ravage, la vie continue son cours normal. Les gens se pressent au stade pour suivre des matchs, assistent à des concerts, etc.

Même dans les pays voisins, au Bénin, au Ghana, au Burkina Faso et ailleurs, les gens apprennent à vivre avec la maladie. Mais ici, on fait croire que c’est dans notre pays que la pandémie est née. On prolonge indéfiniment l’état d’urgence sanitaire, on reconfine les populations, l’accès à certains lieux sont interdits, bref les libertés individuelles et collectives sont drastiquement restreintes alors qu’il n’y a pas feu à la demeure.

Quand le zélote ministre de l’Enseignement supérieur qui parle « wouyawouya » comme un moulin à vent débarque sur les chaines de radio ou de télévision, il fait croire que c’est la fin du monde au Togo. Il se complaît dans des exagérations et dramatisations, comme si le Togo est le seul pays au monde où le Covid-19 sévit. Et dans ses élucubrations et n’étant homme à assumer ses responsabilités, il se met à mentir effrontément. C’est ainsi qu’il a fait croire que ce sont les autorités religieuses qui auraient décidé de la fermeture des églises.

Un mensonge qui a suscité l’indignation dans la communauté religieuse. « Si des autorités de ce rang distillent ainsi des intox (fausses informations) sur les médias publics, c’est qu’au Togo, le ridicule ne tue pas », a déploré l’Evêque de Dapaong, Dominique Banléne Guigbilé.

Selon le clergé, lors d’une rencontre à laquelle ils ont été invités, le gouvernement les a mis devant un choix cornélien : fermer les lieux de culte ou conditionner l’accès à la présentation d’une preuve vaccinale. « Les responsables religieux, pour préserver la liberté des citoyens par rapport au vaccin, ont dit qu’ils préfèrent voir les lieux de culte fermés que d’exiger la carte vaccinale aux fidèles pour participer au culte », explique-t-il.

« Da Vodou » et les siens leur avaient-ils laissé le choix ? Pourquoi leur porter la responsabilité de fermeture des lieux de culte ? Ce ministre là-même, c’est un cas.

Source : Liberté N°3472 du Mercredi 22 Septembre 2021

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.