Togo-Guéguerre entre Santrinos et ATRT : Pierre Lamadokou s’en mêle

C’est le sujet qui fait la une de l’actualité du showbiz au Togo. L’Association des techniciens radiodiffusion du Togo (ATRT), dans un communiqué lundi dernier, a mis un embargo sur les chansons de l’artiste Santrinos Raphaël.

Le jeune artiste est frappé de censure pour la simple raison qu’un blogueur (qui serait son proche) avait déclaré, dans une publication sur sa page Facebook, que les animateurs togolais sont des « maudits ». Seulement cette décision de l’ATRT n’a pas reçu l’adhésion des fans de Santrinos Raphaël. Certaines personnes proches du pouvoir de Lomé, sont contre cette censure.

Après Franck Missité du ministère de la Communication, Mme le maire Yawa Kouigan, c’est le ministre Pierre Lamadokou en charge de la Culture de s’en mêler. L’homme invite les deux camps au dialogue.

« J’en appelle à l’apaisement pour faire place au dialogue entre l’équipe de Santrinos Raphaël et l’Association des techniciens radios du Togo. Il nous faut beaucoup de patience, de flexibilité et de sacrifice dans l’accompagnement de nos jeunes talents », a posté Pierre Lamadokou sur son compte Twitter.

D’autres observateurs se sont également prononcés. Pour eux, la censure d’un artiste sur les médias classiques n’aura aujourd’hui aucune portée surtout que les réseaux sociaux sont au pouvoir.

Source : icilome.com