Togo : Gouvernement, raisons du refus de voir la C14 manifester

2368

Une unité de police à Lomé

Jeudi 06 Décembre 2018 – Le gouvernement togolais a interdit par le biais du ministère de l’Administration territoriale les manifestations de la Coalition des 14 partis (C14), lesquelles sont relatives aux caravanes de sensibilisation programmées dans les rues de Lomé, ainsi que les marches synchronisées du 6 au 18 décembre 2018 à Lomé et sur toute l’étendue du territoire national.

Dans une lettre, en date du 05 décembre 2018, issue à Lomé par Payadowa Boukpessi, le ministre togolais de l’Administration territoriale, il est signifié une fin de recevoir au programmes élaboré par la C14 Search C14 pour ses manifestations.

Selon le ministre Boukpessi, la décision du gouvernement d’interdire les manifestations de la coalition est motivée par des risques élevés de troubles graves à l’ordre public en ces moments de campagne électorale.

En substance, la lettre fait lire que « Le risque que vos caravanes et cortèges se heurtent à ceux des partis engagés dans la campagne électorale demeure par conséquent fort probable. Ce qui conduirait à un risque très élevé de troubles grave à l’ordre public ».

Au-delà de cette raison, le ministre Boukpessi est allé plus loin en faisant savoir a la C14 Search C14 que « Vous avez publiquement indiqué à plusieurs reprises, votre volonté d’empêcher par tous les moyens la tenue des élections législatives du 20 décembre 2018 telles que décidées par la CEDEAO. Ces déclarations publiques ont été confirmées par le fait que votre coalition n’a pas présenté de listes pour le scrutin du 20 décembre 2018. Dans ces conditions, vous ne pouvez pas prendre part à la campagne électorale pour les élections du 20 décembre 2018 ».

Avant que l’interdiction de manifester ne soit signifiée à la C14, les leaders de la coalition réunis en conférence de presse hier mercredi à Lomé ont annoncé leurs stratégies qui consistent en une campagne contre les élections législatives. Ils prévoient une contre campagne qui s’étendra jusqu’au 18 décembre 2018, des caravanes de sensibilisation dans les rues de Lomé et les villes de l’intérieur du pays et des marches synchronisées dans le pays.

La C14 Search C14 boycotte les législatives et exige entre autres l’arrêt du processus électoral, l’effectivité des réformes constitutionnelles institutionnelles et la révision du cadre électoral.

Au vu de la situation actuelle dans le pays, la C14 Search C14 a lancé un appel aux facilitateurs et à la CEDEAO afin qu’ils prennent leurs responsabilités pour « éviter aux populations togolaises des violences et massacres que peut engendrer le simulacre d’élection en cours ».
Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here