Togo-Golfe 5 : Aboka ne veut voir ni chien, ni chat, ni volaille déambulés dans sa commune

Après avoir chassé les occupants illégaux des trottoirs avec ses bulldozers, c’est aux animaux en divagation que Monsieur le Maire Kossi Aboka déclare la guerre. L’ancien député ne veut plus voir un seul animal, pas même un chien ou un chat, déambulé dans sa commune. Il annonce des amendes allant jusqu’à 50 000 F CFA.

C’est à travers un communiqué que le Maire Aboka porte à la connaissance de ses administrés, cette nouvelle mesure. A l’en croire, la divagation des animaux sur toute l’étendue de la commune créée de sérieux soucis d’assainissement et de salubrité publics, occasionnant parfois des accidents.

« En vu de préserver la santé des populations et garantir la sécurité pour tous, toute divagation d’animaux (volailles, chiens, porcs, moutons, chèvres, bovins, ânes, chevaux etc.) est interdite sur le périmètre communal du Golfe 5 », peut-on lire dans le communiqué signé par Aboka Kossi.

Tout animal, errant sera capturé et mis en enclos. L’animal devra être retiré dans un délai de 8 jours par le propriétaire, contre le paiement d’une amende qui varie de 10 000 Fr CFA à 50 000 Fr CFA par bête, suivant l’espèces.

« Passé ce délai de 8 jours, l’animal sera vendu aux enchères publiques au profit de la commune », précise le communiqué.

Visiblement, le Maire Aboka ne lésine pas sur les moyens pour assainir sa commune. Quelques mois avant, l’homme connu pour ses méthodes musclées à dégager, avec ses bulldozers, tous les commerces installés aux abords des voies publiques de sa commune. C’est à croire qu’il veut rendre Golfe 5 à l’image d’un petit Paris.

Source : icilome.com