Togo-Gerry Taama: « Un accord entre partis politiques ne se substitue pas à une loi »

554

Encore une sortie du président du NET (Nouvel engagement togolais). Alors que le gouvernement interdit les manifestations de la coalition des 14 partis de l’opposition en raison des engagements pris par le parties prenantes au dialogue, Gerry Taama dit ne pas comprendre cette position des autorités. Tout en estimant, dans une publication sur Facebook, qu’un « accord entre partis politiques ne se substitue pas à une loi », le N°1 du NET appelle la coalition à saisir le juge administratif. Voici l’intégralité de la publication de Taama.

 

« Et ce fichu juge administratif

Disons-le tout de suite, le prétexte du règlement intérieur du dialogue qui suspendrait les manifestations publiques que l’autorité administrative brandit à tout va pour interdire les manifestations est une énorme aberration. Un accord entre partis politiques ne se substitue pas à une loi, encore moins à une liberté fondamentale garantie par notre constitution.

Mais c’est aussi parce que nos amis de la C14 ont voulu se substituer au peuple togolais et à toute l’opposition,que le pouvoir, toujours prompte a saisir la petite bête, en profite pour faire toute une histoire. Soit.
Mais diantre, pourquoi personne ne songe-t-il à saisir de référé le juge administratif ?
L’article 23 de la loi du 13 mai 2011, fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques est clair: Les décisions de l’autorité administrative compétente sont susceptibles d’un recours pour excès de pouvoir. En cas de saisine, le juge administratif compétent statue en urgence dans un délai de quarante huit heures (48h) par décision exécutoire sur minute.
Je sais que certains vont encore me dire ici que la justice est corrompue, mais la chambre administrative auprès de la cour suprême prend régulièrement des décisions dont certaines sont contre l’Etat et ses institutions. Je me souviens il y a quelques années de ce journalistes de Nana Fm qui a recouvert ses droits contre la HAAC grâce à cette cour.
Selon moi, il faut toujours épuiser tous les recours possibles avant de crier à l’arbitraire. Et le droit de ce coté a plutôt le cuir épais. Sa référence reste les lois de la République.
Ce que je n’ai jamais compris, c’est la raisons pour laquelle aucuns des juristes présents à la STT, au front Togo Debout ou à la C14 n’ont jamais tenté cette saisine, pour prendre date, et acte. »
Gerry

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here