Togo – Gbossimé réclame ses moutons… « braisés »

Le 25 décembre dernier, c’est dans les fumées piquantes des gaz lacrymogènes que les populations de Gbossimé (dans le Golfe 4) ont fêté la Noël.

En effet, ce vendredi 25 décembre 2020, les forces de l’ordre et de sécurité ont effectué une descente musclée dans le marché du quartier. Elles ont fait irruption dans une zone clandestine d’abattage de petits ruminants, et embarqué manu militari dans leurs véhicules tous les moutons et chèvres vivants comme braisés trouvés sur les lieux.

Les gendarmes ont aussi balancé des gaz lacrymogènes pour disperser ces pauvres concitoyens qui venaient d’être dépouillés de leurs biens. Des grenades lacrymogènes ont été également lancées dans les domiciles des riverains.

Selon les informations, des centaines moutons ont été emportés. « Comme ils lançaient les gaz lacrymogènes, nous nous sommes obligés de fuir les lieux. Les soldats ont tout ramassé. Maintenant on ne sait pas ce qu’on va faire », a indiqué un des boucher interrogé par nos confrères de la Radio Victoire FM.

Sur la toile, l’affaire fait polémique. Des gens apprécient diversement cette descente musclée de la gendarmerie au marché de Gbossimé. Des internautes se moquent des forces de l’ordre et de sécurité, et leur demandent de restituer les moutons « kidnappés ». D’autres exigent purement et simplement la « libération » de ces moutons.

« Donc il y a une prison spéciale des moutons au Togo. S’il vous plait, libérez-les ! », se moque un internaute sur sa page Facebook.

G. A-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.