Togo-Gal Yark explique « l’enjeu de la sécurité » à la communauté Peuhl

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile assure être en mission contre l’extrémisme violent et le terrorisme auprès de la communauté peuhl dans l’optique de faire d’elle un allié dans la lutte contre le phénomène.

Au cours d’une rencontre qu’il a organisée ce samedi à Lomé, la capitale du Togo, le Général Yark Damehame n’est pas allé par quatre chemins pour expliquer à ses interlocuteurs qu’il est important aujourd’hui que tout le monde joue sa participation contre l’extrémisme violent. Il s’est adressé particulièrement à la communauté Walbé Foulbé, encore appelée Peuhl.

« Avant, l’extrémisme et le terrorisme étaient une affaire du sahel. Aujourd’hui, ce n’est plus une affaire du sahel seul. Les pays côtiers font également les frais. Le Togo a été attaqué le 9 novembre 2021 par des groupes terroristes. Le Chef de l’Etat nous a instruit de ratisser large au sein de nos populations afin qu’elles comprennent le phénomène qui se passe aujourd’hui et l’enjeu de la sécurité », souligne-t-il lors de la séance de sensibilisation placée sous le thème « Enjeux et défis sécuritaire : quelle contribution des chefs des communautés peuhls pour la sauvegarde de la paix, la co-production de la sécurité et la cohésion sociale au Togo ».

« On avait déjà organisé des ateliers avec la jeunesse et les femmes. Aujourd’hui, c’est le tour de la communauté walbé foulbé qu’on appelle peuhl. C’est une communauté qui vit au Togo depuis des siècles. Ils sont aussi des Togolais. Cette communauté n’est pas épargnée par ce qui se passe. On a donc voulu attirer leur attention. Le peuhl est souvent dans la brousse. Qu’est-ce qu’il peut apporter pour lutter contre l’extrémisme violent ? Des peuhls enlèvent des peuhls et demandent des rançons. Il faut lutter contre cela », insiste le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

En fin d’année dernier, dans le mois de novembre plus précisément, le Togo, selon le gouvernement, a été la cible d’une attaque terroriste à Sanloaga dans la préfecture de Kpendjal. Les forces de l’ordre et de sécurité ont réussi à repousser les assaillants, à en croire les informations. Lomé se prépare à abriter une conférence internationale sur le terrorisme et les transitions politiques démocratiques.

Source : icilome.com